Dornier Do 335 Pfeil

aviation| Avions de chasse

Le Dornier Do 335 Peil

Dornier Do 335 Pfeil est un avion de chasse appartenant à la Luftwaffe. Il fut construit par l’Allemagne nazie alors que la Seconde Guerre mondiale prenait fin.

Ce chasseur est distingué par une vitesse considérée élevée pour un avion propulsé par des moteurs à piston classiques.

Dornier Do 335 Pfeil

  Dornier Do 335 Pfeil

 

 

Conception du Dornier Do 335 Pfeil

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Luftwaffe a vu la nécessité
de concevoir un avions qui aura le rôle d’un bombardier rapide.
Cependant, ayant une conception particulière, il fut utilisé comme étant
un chasseur.

Dès le début, l’intention du 3ème Reigh était de produire plusieurs versions en monoplace et en biplace de cet appareil.

Le premier vol du Dornier Do 335 Pfeil fut réalisé le 26 octobre 1943.

Ce chasseur allemand était composé d’un train d’atterrissage tricycle
avec des ailes implantées très en arrière. Il fut nommé Pfeil
c’est-à-dire la flèche, mais les pilotes l’appellent Ameisenbär
c’est-à-dire le fourmilier à cause de son long nez.

Equipé de deux réacteurs, l’un en avant et l’autre en arrière, les
allemands ont utilisé le concept du radiateur annulaire afin de
refroidir celui d’avant et celui  arrière était confondu avec la partie
arrière du fuselage avec des ouvertures de refroidissement ventrales et
latérales.

Le chasseur allemand Dornier Do 335 Pfeil

 

Le chasseur allemands Dornier Do 335 Pfeil

 

 

Ils étaient équipés par un dispositif d’injection d’eau-méthanol MW-50
afin d’augmenter leur puissance pendant un court laps de temps ne
dépassant pas les 10 minutes.

La verrière du Dornier, composée de plusieurs carreaux de verre blindé,
n’était pas assez performante puisqu’elle n’offre pas une bonne
visibilité au pilote.

La queue du chasseur était cruciforme, avec une dérive ventrale en plus de la dérive dorsale et l’hélice propulsive au bout.

L’appareil était également composé d’un armement de bord constitué d’un
canon MK 103 de 30 mm à tube long tirant au travers du moyeu de l’hélice
ainsi que 2  canons MG 151/20 de 20 mm situés dans le capot juste
au-dessus du moteur.

L’avion Dornier Do 335 Pfeil était capable de transporter jusqu’à une tonne de bombes en soute fermée dans le fuselage.

Après le premier vol, l’armée allemande produira environ 20 chasseurs
monoplaces, Do 335A-0, et quelques prototypes biplace d’entraînement, Do
335B-0. Les premiers prototypes furent livrés au milieu de l’année
1944.

Le Dornier Do 335 Pfeil a été dès son apparition considéré comme le
chasseur le plus innovant de son époque. Son unique et majeur défaut
était la masse de métaux stratégiques phénoménale avec lesquelles le
chasseur a été construit, ce qui a retardé sa mise en service, qui n’a
en fait jamais eu.

 Cockpit du Dornier Do 335 Pfeil

 

 Cockpit du Dornier Do 335 Pfeil

 

 

Les caractéristiques techniques du Dornier Do 335 Pfeil


La motorisation
:

•    Equipé de 2 moteurs Daimler Benz DB 603A-2

•    Type des moteurs est     12 cylindres en V refroidis par liquide

•    La puissance unitaire est de1 750 ch


Les Dimensions
:

•    L’envergure est de 13,8 m

•    La longueur de l’avion est de 13,85 m

•    L’hauteur de l’avion est de 5 m

•    La surface alaire est de 55 m2


Les Masses du Dornier

•    La masse à vide est de 5 210 kg

•    La masse avec armement  est de8 590 kg

•    La masse maximale est de 9 600 kg


Les performances

•    La vitesse maximale est de770 km/h soit Mach 0,62

•    Plafond 11 400 m

•    Rayon d’action 1 380 km

Category: aviation, Avions de chasse

Comments (3)

  1. Mathiew dit :

    Heureusement que les allemands n’ont ps eu le temps de mettre en service le Dornier, cela aurait peut être changer le cours des choses lors de la Seconde Guerre mondiale!

  2. Thomas dit :

    Dornier DO 335
    Cela ne fait pas longtemps que j’ai vu une exposition de cet appareil…
    Il est vraiment génial le Dornier, son design et ses performances ont l’air extrême, il aurait changé les faits s’il est entré plus tôt à la guerre!!

  3. Sabrina dit :

    Un avion performant quand même…
    Il a un design très innovant par rapport à l’époque en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *