Salmson, premier avion de chasse toulousain est en reconstruction

Actualité avions

Reconstruction du Salmson en collaboration entre les Ailes Anciennes et les lycées de Samatn et du Garros Auch

Le Salmson 2A.2, ce premier avion construit par le constructeur Latécoère à Toulouse en 1917, devra entrer dans une phase de reconstruction grâce à l’association toulousaine les Ailes Anciennes.

En effet, la reconstruction de cet avion va être entamée avec la collaboration des jeunes lycéens de Samatan et du Garros à Auch.

 
Salmson 2A2

 

   Salmson 2A2

 

Le Salmson 2A.2 est un avion de chasse qui a vu le jour à la veille de
la Première guerre mondiale dans les usines Latécoère à Toulouse. Il fut
le premier avion à être produit en série dans ces usines. Aujourd’hui,
aucun appareil d’origine de ce type n’existe.

Cet appareil a été
l’un des importants avions de reconnaissance, au côté du Bréguet 14, de
l'armée française lors de la Grande guerre.

Le constructeur
Latécoère, jusqu’en 1917, spécialisé dans la production des chemins de
fer à Bagnères-de-Bigorre. Il a réussi à obtenir la licence Salmson
suite à une demande de l'armée française.

Jean-François Bruna-Rosso,
le président des Ailes Anciennes, a souligné que «l'avion a été
construit à 3 000 exemplaires, mais il n'en existe plus aucun dans le
monde».

Un exemplaire du Salmson se trouve dans un musée au Japon
ainsi que deux autres aux Etats-Unis et en Italie, mais il s’agit
d’appareil reconstruit à partir d’un squelette métallique d'origine.

Les
Ailes Anciennes vont devoir faire usage de la reconstitution japonaise
pour reconstruire le Salmson. L’association dispose notamment d’un
ancien moteur de l’appareil offert par le musée Safran de Melun dans la
région de Seine-et-Marne.

M. Bruna-Rosso a indiqué que «c'est quand
même la première fois que notre association se lance dans une
reconstitution. Et si des particuliers possèdent des documents ou des
pièces se rapportant au Salmson, ils peuvent bien évidemment nous
contacter».

Le chantier de construction vient de commencer en
septembre dernier. Les travaux devront s’achever d’ici juin 2014, si
tout va bien.

Le chantier aura lieu entre les deux lycées techniques, Clément-Ader à Samatan, et Le Garros à Auch.

L’appareil
reconstruit sera exposé à Gimont, avant de l’emmener dans le musée
Aeroscopia de Blagnac, qui devra être inauguré en 2014.

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *