Piratage des plans d’armes américaines par des hackers chinois

Actualité avions| aviation

Le Washington Post a publié selon un rapport du Defense Science Board que des pirates chinois ont mené une attaque informatique contre des sites militaires américains et ont réussi à pirater des systèmes d’informations se rapportant à nombre d’armes américaines des plus cruciales. Les pirates ont volé, entre autres le plan des systèmes antimissiles, d’avions de combat et de navires de guerre.

 

Piratage des plans d'armes américaines par des hackers chinois

Piratage des plans d’armes américaines par des hackers chinois


Cette intrusion entre dans le cadre d’une campagne d’espionnage, notamment, du cyber espionnage menée par la Chine. Ce pillage chinois commis récemment met les systèmes américains de défense en question et affaiblit relativement leur pouvoir face à la Chine qui pour compenser son retard, a recours à ces moyens déviés.

Une attaque  informatique assez critique pour le système de défense américain, elle a visé plusieurs sites stratégiques par exemple les systèmes d’informations de plusieurs armes cardinales comme l’hélicoptère Blackhawk, ainsi que le plan de développement assez dispendieux de l’avion F-35 Joint Strike Fighter. Ceux-là et bien d’autres informations et systèmes militaires ont été examinés par les hackers chinois.
Le pentagone a justement accusé le gouvernement chinois de cyber espionnage effectué afin de prendre le dessus militaire sur les Etats Unis surtout en cas de conflit. La Chine de sa part a démenti et ne cesse de démentir ces accusations d’espionnage informatique et se dit en être elle-même victime. Néanmoins, le sujet serait mis à table lors de la visite prévue au mois de juin du président chinois Xi Jinping aux Etats-Unis.

Le danger représenté par le cyber piratage chinois s’est orienté non seulement vers les systèmes américains de défense, mais aussi australiens. En effet, l’ABC a annoncé que la Chine a également mené une attaque sur un site de services secrets australiens. Le gouvernement australien, en revanche a annoncé que cela ne va pas affecter ses relations avec la Chine.

Certes, ce piratage chinois ne serait pas sans conséquences, en effet le groupement d’experts civils et gouvernementaux ; le Defense Science Board se méfie des problèmes de communications et de dysfonctionnement d’armes, tous deux causés par cette attaque.

Category: Actualité avions, aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *