Dassault Mirage III : un avion de chasse de Dassault

aviation| Avions de chasse

Le Mirage, le premier avion de chasse européen qui dépasse le Mach 2

Le Mirage III est un avion de combat multi rôle de la fin des années 1950. Il a été conçu par le constructeur français Dassault Aviation. Il le premier chasseur européen dont la vitesse atteint le Mach 2.

Construit après la Seconde guerre mondiale, avec ses ailes delta, le Mirage 3 considéré comme étant l’avion de chasse européen le plus important de la guerre froide.

Le Mirage III

Le Mirage III

La conception du Mirage III

En 1953, l’Armée de l’Air française a fait un appel d’offre qui consiste en la construction d’un nouvel avion de chasse léger et qui peut atteindre les 15000 mètres d’altitudes avec une vitesse Mach1,3.
Dassault était parmi les constructeurs qui on répondu à cet appel. Elle a présenté son prototype MD 550 Mystère Delta, qui comporte deux ailes delta et qui vole grâce à ses deux réacteurs britanniques Armstrong-Siddeley. L’appareil comporte  notamment  une fusée SEPR.66 de 1 500 kg/p qui lui procure une accélération supplémentaire lors de la montée. En mars 1954, un secon prototype apparait, équipé par deux réacteurs Turbomeca Gabizo.

C’est le 25 juin 1955 que s’est effectué le premier vol du MD 550-01. Les essais se sont déroulés sur 6 mois durant lesquels l’avion atteint le Mach1,3 en vol horizontal et Mach 1,6 lors de la montée. Il fut nommé le Mirage en 1956.

Quand l’Armée de l’Air Française abandonne le projet en juillet 1956, Dassault se charge de financer les recherches. Le MD 550-03 voit le jour enfin, avec une voilure du prototype MD 550-02 et les ailes delta et équipé d’un réacteur SNECMA Atar 101-G de 4 400 kg/p. Ce dernier prototype fut baptisé Mirage III.

Le Mirage III

Le Mirage III

Le Mirage III 001 effectue son premier vol le 17 novembre 1956. On a du attendre jusqu’au 19 septembre 1957 pour que l’avion atteint Mach 1,8.
Les équipes qui ont participé à la construction de ce prototype commencent à l’appeler Balzac.

En mai 1957, 10 prototype de pré-série ont été commandés, appelés le Mirage IIIA. Plusieurs essais ont été effectués sur ces exemplaires de pré-série qui ont atteint finalement le Mach 2,2 avec le fusée d’accélération. Le premier vol du Mirage III A fut le 12 mai 1958. Il devient ainsi le premier avion de chasse européenne qui dépasse le Mach 2.

Les essais se sont déroulés de tel façon que chacun des 10 exemplaires participe à une phase particulière des essais.

Les 4 versions principales du MirageIII

Mirage III B est un biplace conçu spécialement pour les entrainements, il effectue son premier vol le 20 octobre 1959. Il est équipé d’un fuselage étendu de 58 cm pour pouvoir y mettre le 2ème siège. Cette version ne peut emporter ni de canons ni un radar. C’est après l’apparition du Mirage IIIE que le Mirage IIIB sera remplacé par le Mirage IIIBE qui peut emporter un radar de navigation.

Mirage III C, son rôle est l’interception. Le premier vol fut le 9 octobre 1960. Cette Version comporte un radar de tir Cyrano ainsi qu’un réacteur Atar 9B de 6 000 kg/p. Les livraisons de cet appareil ont commencé en 1961, cependant, cette version a eu quelques problèmes par exemple le train d’atterrissage qui est jugé un fragile. On a du interdire plusieurs vols, mais on lui a ajouté deux ponts d’emport.

Mirage III E est conçu pour les attaques au sol à basse altitude, il effectue son  premier vol le 5 avril 1961. Il comporte un fuselage allongé de 30 cm pour laisser une plus grande place pour le compartiment et augmenter ainsi la capacité en carburant.  Cette version est équipée également d’un radar de navigation situé sous le poste de pilotage, un récepteur TACAN et un réacteur Atar 9C de 6400 kg/p. Il comporte un radar de tir Cyrano II.

Mirage III R effectue le rôle de la reconnaissance, il a volé pour la première fois le 31 octobre 1961. Il dispose du même fuselage que celui du Mirage IIIE sans le radar de navigation. Il comporte  5 caméras optiques OMERA sur le nez qui peuvent être utilisé jour et nuit. La version Mirage IIIRD qui sera équipée du radar de navigation a fait son apparition après 1965.

Le Mirage III

Le Mirage III

Engagement du Mirage III

La première fois que le chasseur Mirage III fut utilisé était lors de la guerre des Six Jours en juin 1967 entamée par Israël contre les pays arabes. Les chasseurs faisaient plus de douze sorties par jour.

Il affichait des performances incroyables et inégalées.

Le Mirage III fut utilisé également lors de la Troisième Guerre indo-pakistanaise en 1971, par Pakistan.

En 1973, les Mirage III furent engagés dans la guerre d’octobre. Dans cette guerre, des Mirages israéliens se sont opposés aux Mirages arabes, ce qui a amené Israël de peindre très rapidement des triangles orange sur les ailes de ses avions pour éviter des confusions qui peuvent avoir des effets réellement tragiques.

Lors de la Border War entre l’Angola et l’Afrique du sud, qui a eu lieu entre 1978 et 1982, cette dernière a engagé des Mirage III.

De même, lors de a guerre des Malouines de 1982, l’Argentine a utilisé des Mirages III EA et ses Dagger pour assurer des missions d’attaque anti-navire et de combat aériens.

Dassault livrera plus tard le Mirage 2000 et le Rafale.

 

 

Category: aviation, Avions de chasse

Comments (2)

  1. François dit :

    Papa du Mirage 2000
    Le mirage III est toute ses versions ont donné naissance à un redoutable chasseur, le mirage 2000 qui reprend quelques caractéristiques techniques comme sa voilure canard.

    Il serais intéressant d’avoir l’avis de personnes qui ont pilotés les deux types d’appareils.

  2. jean dit :

    le mirage III
    superbe appareil que le mirage III.
    j’ai beaucoup aimé Tanguy et Laverdure
    que de souvenirs
    et le Mirage III est encore en fonction dans quelques pays je crois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *