Une surveillance royale au Mali !

Non classé|
Depuis plus d’une décennie, le fantôme d’Al-Qaïda pèse sur toute la population mondiale si bien que l’information de la capture et de l’exécution de Ben Laden en a fait plus d’un heureux.  Or,  l’excuse de traquer cette organisation terroriste et ses filières à travers le globe tient toujours. En effet, soutenu par son homologue britannique le secrétaire américain à la défense, Leon Panetta, dans le cadre d’une visite officielle au Royaume-Uni, a affirmé que son pays tiendra sa promesse de traquer, même jusqu’en Afrique du Nord cette menace terroriste qu’est al -Qaïda.
Une surveillance royale au Mali !

De même, il est toujours question de continuer à collaborer efficacement avec les différents gouvernements de la région pour venir à bout d’Al-Qaïda au Maghreb islamique.

En effet, l’aide britannique pour appliquer ces résolutions est minimaliste: le Royaume-Uni qui s’est jusque-là contenté de fournir deux avions de transport C-17 pour déposer à bon port une fraction des troupes françaises, a déclaré qu’un avion de surveillance du type Sentinel R-1 allait être envoyé dans la région où la situation est toujours instable.  Cet appareil sera basé au Sénégal, d’où il sera utilisé pour accomplir des missions de renseignement.

Une information dont l’exactitude est difficile à vérifier dit qu’un groupe de militaires des forces spéciales britanniques seraient déjà au Mali pour consolider les efforts des soldats français, sans pour autant participer au combat.

Toutefois, il n’est pas rendu officiel que les britanniques ou les américains apporterait un soutien plus important à l’opération Serval au Mali en déployant des effectifs pour renforcer les rangs des troupes françaises.

Tags:

Category: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *