Plus de Rafale pour Dassault

Actualité avions| aviation

Eric Trappier, PDG de la multinationale Dassault a été fier d’annoncer durant le salon de l’aviation d’affaires Ebace qui se déroule en ce moment même à Genève, que suite à une commande de 36 avions de chasse de l’Inde, sa production annuelle de Rafale doublera pendant les deux ou trois prochaines années, puisque le contrat de vente a été déjà signé.

Une troisième grosse vente pour Dassault

Avec ce contrat, les affaires de l’avionneur Dassault semblent être au beau fixe puisqu’il s’agit-là de sa troisième grosse vente de cette année et en l’espace de deux mois seulement. Rappelons effectivement que qu’avant ce contrat signé la semaine dernière avec l’Inde, Dassault a déjà signé deux autres contrats avec :
– Le Qatar pour la livraison de 24 Rafale
– L’Egypte pour la livraison de 24 Rafale

 

84 Rafale à produire

Avec les 36 Rafale commandés par l’Inde pour un montant total de quatre milliards d’euros, la multinationale a 84 Rafale à produire pour les deux ou trois prochaines années. Le PDG de la société avoue qu’il espérait signer ce contrat avant la fin de cette année ce qui est désormais chose faite. Son entreprise n’aura plus qu’à augmenter son rythme de production qui est de 11 Rafale par an jusqu’ici.

2,5 avions par mois

Pour répondre au mieux aux attentes de ses trois clients, Dassault projette d’augmenter sa production annuelle avec une moyenne de 2, 5 avions par mois.

La production sur le sol français

En 2012, l’Inde a déjà eu des pourparlers avec la Dassault pour une commande de 126 Rafale. Il était alors prévu que 108 de ces avions seraient fabriqués en Inde, mais avec des procédures trop compliquées, la commande a finalement été annulée. Pour cette nouvelle commande, les 36 Rafale seront tous fabriqués sur le sol français avant d’être livrés en Inde.

Outre le Qatar, l’Egypte et l’Inde, la Dassault serait en pleine négociation avec d’autres pays dont la Malaisie pour d’autres Rafale. Il faut souligner que jusqu’à ces trois commandes, seule la France était preneuse de Rafale ce qui ne semble plus être le cas.

Category: Actualité avions, aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *