Un premier AC-130J Ghostrider pour l’US Air Force

Actualité avions|
(Mis à jour le: 15 mars 2019)
L’AC-130 est un vieil appareil qui opérait déjà à l’époque de la guerre froide. C’est un appareil d’attaque au sol et d’appui aérien rapproché conçu par Lockheed. Depuis sa première mise en service en 1968, il a fait beaucoup de chemin et d’amélioration en modernisation, le dernier né de cette lignée, le AC-130J Ghostrider a enfin été livré à l’US Air Force.

Une version améliorée de l’AC-130J

AC-130J Ghostrider

L’US Air Force est le seul qui exploite l’AC-130 et ce, au fur et à mesure des nombreuses modernisations qui sont survenues. Dans les années 2000, ce sont l’AC-130H Spectre et l’AC-130U Spooky qui ont mené la danse. A partir de 2010 toutefois, ces modèles n’étaient plus aussi modernes d’où un projet de modernisation. La même année, l’AC-130J Ghostrider sort de l’ombre, mais à l’époque, on ne savait pas encore quels changements il va afficher. Tout ce que l’on savait c’était qu’il s’agissait d’une version modifiée du C-130J et que les nouveaux appareils allaient remplacer les AC-130H.

Peu de temps après, l’US Air Force a commandé 37 unités de ce AC-130J Ghostrider et depuis le début du mois de mars 2019, il exploite déjà un premier appareil de ce genre.

Lire aussi :

Les changements notés chez l’AC-130J Ghostrider

US Air Force

Pour cette énième modernisation, Lockheed-Martin et l’US Air Force se sont montrés très discrets quant aux changements apportés. Depuis la première unité livrée, on sait toutefois que lesdites améliorations concernent :

  • le système d’arme :

Ont été améliorées dans ce volet :

  • sa capacité d’emport qui lui permet toujours d’emporter la munition de précision GBU-39 ou encore le missile antichar AGM-144 Hellfire
  • ses performances au tir du missile air-sol AGM-176 Griffin

Et comme tous les AC-130 Spectre, le Ghostrider sera doté d’un obusier de calibre 105 mm ainsi que d’un canon Bushmaster de 30 mm.

  • l’avionique :

Ces appareils sont désormais aptes à voler à basse et à moyenne altitude de manière prolongée.

Ils peuvent également voler en tous temps, une grande nouveauté surtout que le Ghostrider a essuyé beaucoup de critiques depuis son entrée en service opérationnel en 2015. On pointait effectivement du doigt le fait qu’en tant qu’avion d’appui aérien doté d’un système d’armement puissant, il ne pouvait pas mener un bon vol tactique. Ce problème est désormais résolu !

Il a été équipé d’un système de communication qui lui permet d’inter-opérer avec le Bell-Boeing CV-22B Osprey et l’EC6130J Commando Solo. Cette chaîne est bien sûr très protégée pour que les ennemis ne puissent pas brouiller ou écouter les tactiques d’attaques échangées.

Avec de telles améliorations, on tend de plus en plus à croire que le Ghostrider n’est pas la canonnière volante telle qu’elle nous a été présentée. Elle s’apparente plus à un poste de commandement volant et surtout lourdement armé. En ce qui concerne les autres changements ou améliorations, c’est secret-défense comme c’est souvent le cas concernant les appareils commandés ainsi en exclusivité.

 

Un premier AC-130J Ghostrider pour l’US Air Force
5 (100%) 1 vote[s]

Tags:

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *