Programme STH: qui de Boeing et Lockheed-Martin fournira le futur hélicoptère lourd de la Luftwaffe ??

Actualités hélicoptères| Hélicoptères
(Mis à jour le: 5 mars 2019)


Ça y est ! La compétition est officiellement lancée et les paris sont ouverts sur le sujet. Cela est dû à l’annonce faite par le Bundeswehr ce jeudi 28 février 2019 sur l’ouverture du STH. Schwere Transporthubschrauber (STH) est un  programme mis en place pour fabriquer  un nouveau type d’hélicoptère de transport lourd pour la Luftwaffe.

Cet accord nécessite donc de remplir une commande d’une soixantaine d’hélicoptère, les chiffres exacts se situent entre quarante-cinq et soixante, dont la première série doit faire son entrée en service pour l’année 2023. Cela a pour but de retirer du service environ deux années après leurs appareils actuels, les Sikorsky CH-53G Sea Stallion en dotation.

Enfin, quand on parle de compétition, cela aura surtout lieu au niveau des constructeurs américains. C’est un fait, car on peut constater que ceux de l’Europe, notamment Airbus Helicopters et Leonardo, n’ont pas l’envergure nécessaire pour une telle production surtout que leur catalogue d’hélicoptère ne contient aucun hélicoptère qui pourrait correspondre à la flotte des militaires allemands.

En effet, les H225M Caracal et AW189 ont tous les deux une taille en dessous pour pouvoir prendre la place des appareils en service actuellement, les CH-53G Sea Stallion. En outre, les machines conçus, développées et/ou produites en Chine et en Russie sont toutes disqualifiées et donc hors course de la compétition, car à ce qu’il paraît, elles ne sont pas conforme à la norme exigée par l’OTAN.

Les seuls qui conviennent donc sont les maquettes d’hélicoptère qui ont été proposées par les entreprises de constructions américaines Boeing et de Lockheed-Martin. C’est pourquoi, la compétition semble se dérouler qu’entre eux deux. Face au Boeing Vertol CH-47F Chinook se trouve le Sikorsky CH-53K King Stallion.

hélicoptère

Le programme d’origine allemande nommé STH, Schwere Transporthubschrauber, veut tout simplement dire « hélicoptère de transport lourd » en français. Il a pour but de faire l’acquisition d’un lot d’appareils hésitant entre 45 et 60, c’est selon le résultat des négociations menées entre Luftwaffe et les fournisseurs. A l’heure actuelle, les seules machines opérationnelles et en service pour la Luftwaffe sont les 80 Sikorsky CH-53G, plus précisément des CH-53GA, GE, et GS. Elles ont appartenu pendant un temps à la Heeresflieger.

Même si les résultats ne sont pas encore annoncés publiquement, les deux compétiteurs s’accordent à dire que le modèle qui serait sélectionné par Luftwaffe est peut-être le King Stallion. Il est le plus susceptible de plaire et de convenir au programme STH. Toutefois, des bruits courent aux USA à propos des retards accumulés sur le développement de cet appareil ultra-performant. Cela risque de faire basculer la balance.

En effet, malgré le fait que les Allemands ont une préférence pour la dernière-née de la famille Stallion de  Lockheed-Martin, qui a été soit dite en passant présenté officiellement en première mondiale à Berlin l’année dernière, Boeing ne baissera probablement pas les bras aussi facilement.

La décision finale revient donc aux mains de Luftwaffe et attendue par le gouvernement fédéral avec une date d’échéance, l’année 2021 au plus tard. L’arrivée en Allemagne des premiers exemplaires du programme STH est donc planifiée pour deux ans plus tard, soit en 2023. Enfin, vers 2025, encore deux années après, la Luftwaffe pense retirer définitivement du service ses appareils qui ont le plus d’ancienneté. Il est bon de préciser que les tous premiers exemplaires d’hélicoptère ont été livrés il y a plus d’une cinquantaine d’année à la RFA.

Category: Actualités hélicoptères, Hélicoptères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *