Le nouvel hélicoptère des armées françaises livré plus tôt

 
Actualité avions

Contre toute attente, le programme d’hélicoptère interarmées léger, assuré par Airbus sera lancé bien plus tôt que prévu. C’est ce qui a été confirmé par la Ministre des Armées Florence Parly en mai dernier.

Un lancement anticipé du programme HIL

C’est pour ce programme d’hélicoptère interarmées léger que l’hélicoptère H160 d’Airbus Helicopters avait été retenu en 2017. Sa remise aux armées françaises a été annoncée pour 2022 d’après les prévisions de la loi de programmation militaire. Apparemment, il sera livré un an à l’avance, c’est-à-dire pour 2021. C’est une bonne nouvelle, car ceci permettra un lancement anticipé du programme d’hélicoptère interarmées léger. En effet, le lancement de celui-ci est prévu pour 2026, mais avec cette livraison en avance, on peut espérer l’accélération du lancement.

La Ministre des Armées Françaises, Florence Parly, l’a bien confirmé lors de sa prise de parole sur le site d’Airbus Helicopters à Marignane, dans les Bouches-du-Rhône en mai dernier. Ce projet semble être sur la bonne voie, car la maquette grandeur nature de l’hélicoptère a été présentée au stand du ministère qu’elle dirige pendant le salon du Bourget en juin dernier. L’hélicoptère en question portera le nom de « Guépard » par les forces françaises. Les armées auront 169 exemplaires dont 80 pour l’armée de Terre, 40 pour l’armée de l’Air et 49 pour la Marine.

Un hélicoptère, d’une grande importance stratégique

l’hélicoptère H160 d’Airbus

Un hélicoptère, d’une grande importance stratégique

Florence Parly a expliqué que l’achat de ces 169 hélicoptères de type H160 est un excellent investissement pour les armées françaises, mais aussi pour la filière de l’aéronautique militaire. Leur durée de service est estimée à plus d’une quarantaine d’années. Ce sont des appareils très performants, ce qui fait qu’on pourra maîtriser les coûts de maintenance. Si le prototype du H160 était équipé de moteurs PW210, mais finalement, on a adopté les moteurs TM800 qui sont plus performantes et plus adaptés à l’appareil. Grâce à ses pales avec des extrémités en forme de boomerang, le H160 est mooins bruyant, car ces pâles permettent une réduction de bruit de 50%.

Ces engins vont remplacer les cinq flottes d’hélicoptères légers ou de moyen tonnage. On parle ici des Fennec de l’Armée de l’Air, des Alouette III, des Dauphin et des Panther de la Marine et des Gazelle de l’armée de Terre.Les hélicoptères H160 vont servir principalement aux missions d’infiltration de commandos à la lutte antinavire. Pour l’Armée de l’Air, ils vont être utilisés pour l’interception aérienne et pour l’appui-feu.

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *