McDonnell Douglas F/A-18 Hornet

aviation| Avions de chasse

Le McDonnell Douglas F/A-18 Hornet est un avion de combat américain, conçu pour être embarqué à bord des porte-avions de l’armée américaine. Cependant, il peut décoller à partir d’un porte-avion non américain, à savoir la Marine nationale française et le Charles de Gaulle qui ont des catapultes d’origine américaines compatibles. L’appareil a été mis en service dans les années 80 et l’on compte près de 1500 exemplaires distribués auprès d’une dizaine de pays. D’après les estimations de 2012, il représente le deuxième avion de combat le plus utilisé au monde.

Historique

McDonnell Douglas F/A-18 Hornet

McDonnell Douglas F/A-18 Hornet

Le F/A-18A Hornet est dérivé du P-530 et a été conçu pour succéder au F-5 Freedom Fighter. Il fut créé dans l’optique de doter l’US Air Force d’un avion léger. Initialement, deux versions ont été prévues, le F-18 spécifique au combat aérien et le F/A-18 destiné aux attaques au sol. Mais un seul avion pouvait être fabriqué pour accomplir simultanément ces deux fonctions : le F/A-18. Ce dernier effectua son premier vol en 1978, aux commandes de Jack Krings, pilote d’essais en chef du constructeur McDonnell Douglas. Le programme de construction de la première génération de cet appareil fut le plus coûteux que la Navy ait entrepris jusqu’alors. Mais la F/A-18 surmonta bien d’autres difficultés pour sa conception.

Le constructeur sortit 380 appareils F/A-18A et B, suivis des versions C et D. Le dernier avion F/A-18 fut livré en septembre 2000. Mais cette toute première génération ne fut pas satisfaisante pour l’US Navy, d’où la proposition d’un projet « Hornet 2000 ». La deuxième génération fut entièrement innovée : plus grande capacité de carburant, augmentation de la masse maximale au décollage et l’atterrissage, pylônes supplémentaires, nouveaux réacteurs. Ce nouveau modèle fut baptisé « super hornet » et se caractérise notamment par ses entrées d’air rectangulaires. Les dernières versions, livrées en 2004 ont été dotées en rétrofit.

Le constructeur de Boeing a produit une version spécifique pour la guerre électronique baptisée Boeing EA-18G Growler.

Caractéristiques

McDonnell Douglas F/A-18 Hornet

McDonnell Douglas F/A-18 Hornet

Le F/A-18 est doté d’un cockpit qui peut emporter plusieurs variétés d’armes. Mais cette propriété ne saurait être efficace que si le pilote sait l’exploiter. Grâce aux technologies embarquées, le pilote peut disposer de plus d’informations. Tout comme les autres chasseurs de la même génération, le F/A-18 possède le Head Up Display comme première source d’information : altitude, vitesse du vent, vitesse ascensionnelle, direction, angle d’attaque, vitesse en Mach…

Le contrôle des systèmes de l’avion se fait par le biais des informations affichées sur trois écrans commandés par des boutons poussoirs. La conception des technologies embarquées offre l’avantage d’avoir l’ensemble des informations nécessaires dans le champ de vision immédiat.

Le F/A-18 utilise le système d’armement basé sur le radar Doppler multimode Hughes AN/APG-73. Les divers modes permettent l’acquisition automatique de cibles qui bougent, jusqu’à une distance de 9km. L’avion est aussi doté d’un mode de visée au canon, pour les poursuites à courte portée. Grâce aux fréquences de répétition des impulsions radar Doppler, la détection des cibles mouvantes est plus efficace.

Les avions concurrents de ce modèle sont : le F16 Fighting Falcon, le rafale, le Mig 29 ou encore le Mirage 2000 de Dassault.

Les hornets ont été engagés pour la première fois en 1986, au cours de l’opération El Dorado canyon.

Category: aviation, Avions de chasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *