Les circonstances du crash de l’avion algérien en Lozère, le dernier novembre, sont dévoilées

Actualité avions

D’après les résultats de l’enquête menu par les autorités et qui consistent la détermination des causes du crash de l’avion de transport militaire algérien, en novembre dernier dans un village de Lozère, le procureur de la République de Mende, Samuel Finielz, explique qu’une accumulation de givre est à l’origine de cet accident.

 

Les circonstances du crash de l'avion algérien en Lozère, le dernier novembre, sont dévoilées
 

 

Il précise, dans un communiqué transmis à l’AFP, que l’étude effectuée par la section de recherches de la gendarmerie de l’Air, en collaboration, avec le Bureau enquête accident défense-air avait comme résultat l’explication suivante : l’appareil  a volé dans des conditions météorologiques très défavorables et en plus de ces conditions elle avait sur les ails des accumulations dangereuses de givre.

Dans leur rapport, les enquêteurs expliquent en détail l’enchainement dramatique de l’accident. Ils disent que les pilotes à bord ont décidé d’élever l’altitude de l’avion dès qu’ils ont pris conscience de l’existence d’une dangereuse couche de givre sur les ails. Mais malheureusement, l’avion était déjà en limite de performance donc ils n’ont pas pu élever l’altitude et l’appareil a commencé à ralentir continuellement et elle a fini à prendre une vitesse de décrochage puis elle s’est écrasée en faisant six morts, cinq militaires et un représentant de la Banque d’Algérie.

Les corps de ces six victimes avaient été retrouvés et transportés en Algérie. L’avion en question était un bimoteur du type CASA C-295. Il transportait des lots de papiers fiduciaires destinés pour la fabrication de billets pour la Banque d’Algérie.

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *