Supermarine Spitfire : avion de chasse de la seconde guerre mondiale

aviation| Avions de chasse| , , , , ,

Le Spitfire le chasseur britannique

Le supermarine Spitfire ou cracheur de feux, est sans doute, l’avion de chasse le plus célèbre de la Seconde Guerre Mondiale. Appartenant à la flotte de Royal Air Force Britannique, il a participé, avec toutes ses variantes à toutes les grandes batailles de la Seconde Guerre Mondiale.

Spitfire

Spitfire

Ce chasseur monoplace aux performances remarquables a été conçu par Reginald Mitchell suite à la demande de l’état-major britannique.
Un peu plus de 20300 exemplaire construits, cet avion apprécié par les pilotes avait resté en service jusqu’aux années 1950.

 

Histoire du Spitfire

Le chasseur Spitfire, avait été conçu à partir du modèle d’un hydravion de course imaginé en 1919 par R.J.Mitchell, le chef du bureau d’étude de Supermarine Britannique. Il réussit à dominer 3 courses d’hydravion grâce à son S6. Il y avait installé le moteur puissant Rolls-Royce.

Spitfire en vol

Spitfire en vol

C’est en 1930 que le ministère de l’Air Britannique demanda à Mitchell la conception d’un nouvel avion monoplan et puissant.
En se basant sur les qualités de son hydravion, Mitchell construit le premier chasseur. Il fut un monoplan, une voilure en W, le cockpit s’ouvrait à la verticale avec un large train d’atterrissage. Ce Supermarine 224 n’était pas d’un grand intérêt, très similaire à n’importe quel autre avion concurrent.
On devait attendre jusqu’en 1935 pour arriver à une conception améliorée de l’avion. Soutenu par Vickers, les performances du nouveau chasseur vont au-delà des spécifications du cahier des charges, doté  d’un train rentrant, un cockpit fermé, un respirateur à oxygène ainsi qu’un moteur Rolls Royce PV-12.

Ne pouvant pas supporter les 8 mitrailleuses, Mitchell décida alors, d’utiliser des ailes elliptiques, très minces ce qui a permis l’installation des 8 mitrailleuses. Le projet est déclaré répondant aux caractéristiques du cahier de charge par le gouvernement Britannique.
«Je me suis souvent demandé avec émerveillement comment il était possible qu’un avion aussi simple et facile à piloter puisse être un chasseur si efficace.» a dit un pilote Californien qui s’engagea dans la RAF avant la Seconde Guerre Mondiale.
Mutt Summers aux commandes, le premier prototype K5054, équipé d’un moteur Merlin C de Rolls-Royce a volé le 5 mai 1936. Avec des performances incontournables, le ministère de l’air commande directement 310 avions.
Le 27 juillet 1936 fut la première apparition publique du supermarine et le premier Spitfire opérationnel a pris l’air le 04 aout 1938 avec le 19eme Squadron de la Royal Air force.
Ayant écrit son nom en or dans l’histoire, Reginald Mitchell mourut d’un cancer le 11 juin 1937, laissant l’une des plus magnifiques créations de l’aviation de chasse.

La célèbre bataille d’Angleterre Spitfire contre Luft Waffe

On associe souvent la victoire de la RAF sur le Luftwaffe Allemande, lors de la bataille d’Angleterre pendant la Seconde Guerre Mondiale, au Spitfire. En fait, c’est l’union du Hurricane et du Spitfire qui ont permis cette victoire.
C’était le 16 juillet 1940, où la directive Seelöwe était donnée par Hitler pour la conquête de la Grande Bretagne. Le Fighter Command était donc tenu sous les raids de La Luftwaffe qui espérait détruire toute la flotte des avions de chasses de la RAF.
Mais à leur grande surprise, les Allemands était soumis à une grande résistance Britannique, les Spitfire, rapides et agiles, s’attaque aux chasseurs d’escorte de la Luftwaffe laissant la charge des bombardiers aux Hurricanes.
Les bombardiers Allemands ne pouvaient rien face à la rapidité des Spitfire et des Hurricanes.
Au cours de l’automne 1940, suite à la résistance Britannique Hitler abandonna l’idée de conquérir l’Angleterre et se tourna vers l’URSS.
Profitant de cette pause, a cause des plaintes des pilotes de la fragilité de la munition de 7,7 mm, deux versions du Spitfire se sont mises en ligne, le Mk1b et le Mk2b, comportant des canons de 20 mm Hispano HS 404 ainsi que quatre Vickers.
Ces deux Spitfire laissèrent finalemnt la place au tout nouveau MkV, une version plus fiable équipé d’une évolution du Rolls-Royce Merlin.

Spitfire sur le taxiway

Spitfire au roulage

Caractéristiques du Spitfire

Le supermarine Spitfire était doté d’ailes elliptiques, comportant une section transversale mince qui lui permet cette rapidité de la vitesse.
On comptait 3 formats d’ailes selon l’utilisation : L’aile standard ou Standard Wing Tip, Clipped Wing Tip aux saumons démontés, facilité la maniabilité dans les basses altitudes et Extended Wing Tip ayant des saumons allongés et pointus, pour la maniabilité à haute altitude.
Pour une meilleure visibilité en arrière, le Spitfire comportait une verrière en goutte d’eau.
Son train d’atterrissage étant étroit, gêne les pilotes lors des atterrissages. Il était doté d’un respirateur à oxygène ainsi qu’un moteur Rolls-Royce.
Il souffrait d’une faible autonomie avec un rayon d’action très faible.
Son armement de bord, initiale, est composé de 2 canons Hispano de 20mm et de 4 mitrailleuses de 7,7mm. A partir de la version MkIX, le calibre de la Browning fut augmenté à 12,7mm et il pouvait emmener sous les ailes deux bombes de 250kg ou bien une seule bombe de 230 kg sous le poste de pilotage ainsi que 4 roquettes par aile pour le Mk 24.
Il ya eu 24 versions de Spitfire depuis sa création et 8 version de Seafire, la version navale du Spitfire.

Le Spitfire après la Seconde Guerre Mondiale

Pendant les années 1960, le Spitfire est resté en service dans plusieurs flotte d’armées de l’Air partout dans le monde tel que l’armée de l’air Egyptiennes, Irlandaise, Israélienne, Syrienne, Turc….
La France a utilisé les Spitfire après 1945, pendant une petite période en Indochine mais l’a vite remplacé par les Américains P-63 et F6F, ainsi que le Seafire avant de changer vers le F6F et F4U.

 

Tags: , , , , ,

Category: aviation, Avions de chasse

Comments (1)

  1. Jacques dit :

    Spitfire
    Vous n’avez pas des photos du spit
    c’est un avion qui est souvent en meeting et notamment à la ferte alais

    j’aime beau coup le spitfire
    et le bruit du moteur Rolls Royce

    faut au moins l’entendre une fois dans sa vie
    une vraie musique le spitfire
    comme sur le Mustang P 51 d d’ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *