Le Rafale aura-t-il une chance face aux problèmes du F-35?

Actualité avions|
Découvrez aussi :

Le programme F-35 risque d’être remis en question à cause des multiples problèmes de l’appareil

Le F-35 marin est soumis à un énorme problème. A cause de la position de son crochet d’appontage, qui se trouve très proche des roues pour que le système aura la possibilité de fonctionner, le Pentagone pourrait envoyer tout le programme à l’eau.

En effet, selon un document du Pentagone, le F-35 JSF a 5 problèmes majeures dont son incapacité de furtivité c’est-à-dire qu’il n’est pas détectable ainsi que sa crosse d’appontage.

F-35 JSF

  F-35 JSF

 

 

Il est claie que le F-35 marine ne s’est jamais posé sur un porte-avions
mais il a eu 5 simulations d’atterrissage qui ont aboutit au même
résultat, la crosse doit être reportée vers la queue de l’appareil.

Si le Rafale tient le podium des avions les plus chers à un tel point
qu’il n’arrive toujours pas a réaliser de vente à l’étranger, ce F-35
sera l’avion avec le plus de problèmes qu’on a tendance à penser que
tout le programme sera rejeté.

La solution serait soit d’avancer le train d’atterrissage arrière soit
de tirer la crosse vers l’arrière. Un choix difficile à faire pour les
capitaine Haddock des aéronavales, notamment britannique et
australienne.

En plus de tout cela, il est impossible de l’adapter aux missiles Asraam de combat aérien.

Le malheur des uns fait réellement le bonheur des autres puisque Her
Majesty’s Ships
des forces du Commonwealth vont peut être choisir les
Rafale de Dassault.

Jusqu’à l’heure actuelle, Lockheed a produit et livré une soixantaine de F-35 et tous posent des problèmes.

Il n’est pus sure après ses problèmes retrouvés sur les F-35, que les
appareils commandés par le Japon seront livrés. L’Italie, les Pays-Bas,
la Turquie, le Canada, l’Australie, le Danemark et la Norvège vont aussi
considérer les commandes des f-35. Israël devra également recevoir 100
appareils en 2016 avec un prix bas (ami fidèle).


L’Italien Giampaolo Di Paola a
déclaré que l’acquisition des F-35 est à
reconsidérer. L’Italie était en fait, près à signer une commande de 15
milliards d’euros qui porte sur 131 appareils.

Deux appareils F-35 immatriculés BF-6 et BF-8 sont arrivés par la mer au
centre d’entraînement de l’aviation du Corps des Marines d’Eglin, à
l’Etat de Floride. Ils ont été amenés sur des cargos et non un
porte-avions.

Avec ces deux F-35, la flotte aérienne des Marines augmente à 8
appareils de ce type. A noter que la Navy et les Marines ensembles
devraient acquérir 700 F-35, et l’Air Force 1 800. Mais suite à ces
problèmes, ce nombre devra être réduit.

A côté de la non portabilité sur un porte avion, les F-35 présentent
plusieurs autres points sensibles, tel que les tremblements excessifs
lors des missions, ainsi qu’une défaillance du système de largage de
carburant lors de l’atterrissage.

Piloter un avion de chasse qui risque d’exploser à chaque d’atterrissage
n’est pas du tout tentant. De plus plusieurs composants de l’avion
pourront craquer après seulement 2800 heures de vol. Cela semble
beaucoup mais pas pour un avion de chasse.

La version B, considérée comme la version la plus ambitieuse, jouit
d’une capacité d’envol à courte distance ainsi que d’une possibilité
d’atterrir à la verticale. Son rayon d’action est de 833 km contre plus
de 1 100 km pour les deux autres versions.

En cas où le programme sera fermé, quelques exemplaires iront dans des musées d’aviation.

Les Etats-Unis devront peut être reprendre une version évoluées des concordes métallisés.

Tags:

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *