Mustang P 51 D : l’ avion de chasse à hélice américain

aviation| Avions de chasse|

Le P51 D Mustang avion de chasse de la seconde guerre mondiale

Le P-51 Mustang, l’un des meilleurs avions de chasse de la seconde Guerre Mondiale, est conçue par North American Aviation en 1940.

P 51 Mustang en vol

Mustang P 51

Les anglais qui ont du mal à faire face à la Luftwaffe allemande, ont fait un appel d’urgence aux États-Unis pour leur fournir des appareils capable de rivaliser avec les redoutables chasseurs allemands Messerschmitt 109 et Focke Wulf 190 .

Historique du P-51 Mustang

En 1940, pendant la Seconde Guerre Mondiale les anglais ayant besoin de chasseurs supplémentaires pour arrêter la machine allemande, ils font appel aux Américains pour leur munir de nouveaux appareils plus puissants.
C’est en 26 octobre 1940 que le Mustang, appelé alors NA-73, prit l’air pour la première fois. 320 exemplaires sont livrés en Grande Bretagne en novembre 1941.
Le Mustang, présentait de très bonnes performances à basse altitude, mais à cause de son moteur Allison de 1100 ch, dont le système de suralimentation est rudimentaire, ses capacités de vol faiblissaient lorsqu’il atteint une altitude de 3650 mètres. L’avion est donc, utilisé uniquement pour les missions d’attaque au sol. En 1942, Ronnie Harker, pilote d’essais de la firme Rolls Royce propose de remplacer le moteur Allison par le Merlin Rolls Royce du Spitfire.

 

Les travaux de transformation commencent, alors, en Angleterre. Ils sont réalisés sur cinq appareils qui vont être appelés dorénavant

« Mustang X ».
Le nom de l’avion est donné par les Britanniques, les Américains l’ayant nommé au départ Apache.

Mustang P 51

Mustang P51

Les caractéristiques du Mustang P51 D

Motorisation
Moteur : Packard V-1650-7 Rolls Royce Merlin  » le moteur du spitfire »
Type Moteur : à pistons
Puissance unitaire : 1 695 ch
Dimensions du P51
Longueur : 9,83 m
Envergure : 11,28 m
Hauteur : 3,71 m
Poids
Poids à vide : 3232 kg
Performances
Vitesse maximale : 704 km/h
Rayon d’action : 1530 kilomètres
Plafond : 12 700 m
Armement
Interne : six mitrailleuses Browning MG 53-2 de 12,7 mm, quatre MG 151 de 20 mm
Externe : dix roquettes de 127 mm ou 900 kg de bombes

Capot moteur du P 51 D

Mustang P 51 D

 

Point fort du Mustang P 51 D

Ses points forts sont, évidemment, sa vitesse et son très grand rayon d’action.

Rayon D’ACTION
Le Mustang,  est très fin et aérodynamique, il peut emporter à peu près deux fois plus de carburant que le Spitfire. Chacune des ailes comporte un grand réservoir, entre les deux longerons, de l’emplanture jusqu’au milieu de l’envergure. Le rayon d’action de cet avion est remarquablement augmenté par rapport à l’avion de chasse P-40.

Vidéos du Mustang P 51

Aérodynamique Mustang P 51 D

Tout en gardant une facilité en maintenance, le P-51, garantit une finesse aérodynamique.
En fait, les radiateurs du liquide de refroidissement et d’huile sont mis en arrière sous le fuselage et derrière le poste de pilotage, avec leurs évacuations presque au niveau de la roulette de queue.
Le capot moteur facilement démontable et de grande taille, permet un accès facile à tout le moteur. La prise d’air du carburateur  se retrouve sur le dessus du capot moteur, très en arrière de l’hélice.

Mustang P51 et un F 16

 F 16 et Mustang P 51

 

Voilure Mustang P 51 D

La valeur du rayon d’action souhaité force une faible traînée à grande vitesse, un écoulement à laminarité étendue sur le profil d’aile. Ce profil atteint son épaisseur maximale à la moitié de la corde ce qui augmente le volume intérieur utile, donne la possibilité de loger plus facilement l’armement, le train d’atterrissage et la plupart du carburant directement dans l’aile.

 

Mustang P 51 D à la Ferté Alais

Mustang P51

L’image en grand http://www.myzone59.com/http://www.myzone59.com/wp-content/uploads/2011/11/Mutang-p51-d-8.jpg

 

Armement Mustang P 51 D

La plupart de l’armement est logé à l’extérieur des réservoirs. Une mitrailleuse Browning de 12,7 mm et deux de 7,62 sont posés sur chaque côté. Les mitrailleuses sont couchées sur leurs flancs, leurs magasins placés à leur extérieur entre les longerons et les deux autres Browning de 12,7 mm sont placées de part et d’autre du moteur, en dessous de l’échappement. Ce sont deux points d’attache sous la voilure qui permettent l’emport de charges. ce système s’avérera très problématique les mitrailleuses s’enrayant assez facilement avec cette conception.

 

La construction du Mustang

La construction est principalement à base d’aluminium et de d’alliages d’aluminium. Seules les gouvernes sont entoilées. Le fuselage est divisé en trois sections assemblées par vis ; chaque aile comprend deux parties, une interne et une externe. Ces sept sous-ensembles, ne sont assemblés que lors du montage final, et peuvent donc être séparés par la suite sur le terrain, en cas de besoin.
Le pilote est logé dans un habitacle plus ou moins spacieux, assez évolué pour l’époque, le dos du pilote est protégé par une plaque de blindage épaisse de huit mm  et l’avant par un pare-brise blindé.
Le train d’atterrissage, s’ouvre vers l’extérieur, avec une large voie de plus de trois mètres. La roulette de queue est aussi escamotable, son logement est fermé par deux petites portes. l’appareil est sur, sain.

Mustang P51D

Mustang P 51 D

 

 

Les différentes versions du Mustang

Le premier vol d’essais pour l’USAF est effectué le 6 octobre 1942, le Mustang X, à l’altitude de 30.000 pieds, atteint une vitesse qui dépasse de 100 Km/heure le plus rapide des chasseurs américains.

Grâce à l’adaptation du moteur britannique de Rolls Royce Merlin, le Mustang est  certainement le meilleur avion de chasse à hélice de tous les temps.

P 51 D Mustang Sally

15 586 exemplaires du Mustang seront construit.

Adaptation du Rolls Royce Merlin sur le Mustang P51

L’adaptation du moteur Merlin Rolls Royce sur le mustang P 51 fût prise par North American Aviation. Elle obtient l’autorisation le 25 juillet 1942.
Elle garde un capotage du moteur bien soigné avec une finesse aérodynamique aussi bonne, même meilleure que les P-51A, puisque les emplacements de mitrailleuses du fuselage ont été éliminés.

Le groupe des radiateurs est repensé pour l’occasion, le radiateur d’huile est séparé du principal et placé sur l’avant.

La structure est renforcée pour pouvoir utiliser pleinement la puissance disponible, les ailerons sont construits entièrement en métal et la charge embarquée sur les pylônes d’ailes passe à 1 000 livres (soit 454 kg). Le premier XP-51B a  volé le 30 novembre 1942 avec Bob Chilton aux commandes. Les performances du prototype sont incroyables avec une vitesse de pointe à l’altitude de 9 000 mètres est de 713 km/h.
L’USSAF, a donné l’ordre de construire des mustangs presque identiques, le P-51C. Le premier P-51B vole le 5 mai 1943, et le premier P-51C, le 5 août.
Deux défauts restent sur ce chasseur, son manque de visibilité vers l’arrière et son armement insuffisant,

Le fameux P-51D est construit. Les premiers P-51D arrivent en Europe en mars 1944.

Mustang P 51 en vol

Mustang en vol

La version  P-51D

La version  P-51D, dotée d’une verrière en « goutte d’eau » pour faciliter et optimiser la vision, la vision arrière était le gros défaut du P 51.

Le P 51 D bénéficie aussi d’une autonomie supérieure, l’arrière du fuselage est modifié pour diminuer les turbulences de la nouvelle verrière, c’est le modèle qui connut le plus de succès. Il fût utilisé par beaucoup de pays et dans  beaucoup de conflits des années après.

 

Mustang P 51
Mustang P 51 D

 

 

De nouvelles variantes du P 51

La nouvelle cellule NA-105 a décidé de construire de nouveaux prototype mais avec des moteurs différents.
Les trois premiers sont les P-51F, dotés du moteur Packard V-1650-7 du P-51D, a volé pour la première fois le 14 février 1944 avec Bob Chilton aux commandes. Il atteint 750 km/h au cours des essais. Il est cédé en juin 1944 aux Britanniques, qui lui nomment de Mustang V. Ensuite il y a eu les deux P-51G, motorisés par des Rolls-Royce Merlin 145M de 1 910 ch en août 1944.

Mustang P 51 D à la Ferté Alais

Mustang P51D

 

L’un est équipé d’une hélice britannique Rotol à cinq pales pour un seul vol, l’hélice est remplacée par une quadripale Aeroproducts Unimatic A-542-B. Le deuxième est attribué à la RAF, sous la même désignation de Mustang V, atteint la vitesse de 796 km/h lors d’essais en février 1945. Enfin, sous la même cellulle NA-105B, les deux P-51J, avec des moteurs Allison V-1710-119, ont vu le jour. Le premier vol fut le 23 avril 1945.

 

 Un magnifique mustang

Mutang P 51 à la parade

Le twin Mustang

La poursuite de la guerre dans le Pacifique a créé un besoin de nouveau chasseurs encore plus performant d’où la construction du P-82 Twin Mustang, développé par l’USAAF vers la fin de la guerre, il s’agit de deux Mustang collés l’un à l’autre par une aile centrale.
Les Mustangs ont été utilisé par les coréens, ils le nommèrent F-51, F comme Fighter.
Les seuls Mustang qui ont été construits en dehors des États Unis, sont construits en  Australie, par la société Commonwealth Aircraft Corporation. Ayant acquis la license du P-51D, les australiens ont assemblé quatre-vingt avions en pièces détachées fournis par North American, avec la désignation de CA-17, quarante copies conformes sous le nom de CA-18, on été réalisé ils ont servis d’appareils de reconnaissance dotés de caméras et soixante-six CA-18, motorisés par des Rolls Royce plus puissants.

Le Mustang est resté gravé dans les mémoires des pilotes de la Seconde Guerre Mondiale comme l’un des meilleurs chasseurs à hélice à travers les temps.

Tags:

Category: aviation, Avions de chasse

Comments (7)

  1. comandre dit :

    je cherche des photos sur le mustang p 51 d pilote sam d jevorkian echoue sur la plage du cap ferret en gironde en 1944 et decouvert en 1981.merci de transmetre .patrick

    • VIALARD dit :

      Bonjour,
      Sous l’égide de la société historique d’Arcachon, je suis en cours d’écriture d-un article traitant des deux mustangs « échoués » au Truc-vert » (Cap-Ferret) le 26 août 1944.
      Que pourriez-vous me dire à leur sujet?
      Salutations.
      R.Vialard

      • Laurent dit :

        Bonjour,
        Je possède quelques photos d’époque de cet avion, prises par mon grand père lors d’une tentative de récupération malheureusement infructueuse. L’épave a été depuis récupérée et avait été exposée au Salon du Bourget en 1981.
        Cdlt,
        Laurent

  2. Jacques dit :

    J’ai entendu parler de cette histoire
    tu as demandé à ouest France
    ils ont peut cela dans leurs archives

    sinon j’ai vu pour la première fois, un mustang P51 D au meeting de la ferté alais et c’est assez incroyable comme appareil
    Le mustang est vraiment magnifique

  3. Eric dit :

    Mustang à la ferté Alais
    il y a le fameux Mustang P51D de l’AJBS
    Nooky Booky IV
    Mustang P51D ([url]http://www.myzone59.com/images/stories/meeting/meeting2012/mustang/Mutang-p51-d-13.jpg[/url])

    il était à la Ferté Alais 2012 magnifique comme d’habitude
    et piloté de main de maitre

  4. Eric dit :

    Mustang P51 d
    Vous pouvez visualiser les photos de la Ferté Alais dans le forum
    voici le lien http://www.myzone59.com/index.php?option=com_fireboard&Itemid=75&func=view&id=236&catid=27 ([url]http://www.myzone59.com/index.php?option=com_fireboard&Itemid=75&func=view&id=236&catid=27[/url])

  5. belhouchet kamelia dit :

    Bonjour svp je cherche un aeroclub en France qui possède le mustang p51 d ou autre dans le même modèle c’est pout un ami pilote et c’est son rêve de voler dessus si vous pouvez m’aider même Espagne Belgique suisse toute l’Europe svp pouvez vous m’aider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *