La Russie vend des avions et des hélicoptères pour près de 3 milliards de dollars pour l’Inde

Actualité avions| Actualités hélicoptères| ,

L’armement de L’inde et la Russie

Depuis quelques années, les industriels américains ont pu conquérir des marchés par rapport aux industriels russes de l’armement et gagner des opportunités en Inde.  Ils ont réussi à avoir une part considérable du marché indien en plaçant des avions de transport, de patrouille maritime et des hélicoptères d’attaque.

Contrairement à  la Russie,  la France a gagné elle aussi des opportunités en Inde. Elle est considérée l’un des plus anciens fournisseurs des forces aériennes indiennes. De même, la part des  Israéliens dans le marché indien a augmentée grâce à leurs systèmes de défense antimissile.

Sukhoi SU-30 MKI

Sukhoi SU-30 MKI

La Russie principal fournisseur de l’Inde :

La Russie est le premier fournisseur de l’Inde en matière de matériels militaires. En effet, 70% du matériel des forces indiennes est constitué par des armes russes. Les russes ont pu gagner ces opportunités en dépit de toutes les frictions avec l’Inde. L’Inde, comme client, n’était pas vraiment satisfaite de sa collaboration avec les industriels russes : la qualité du matériel n’était pas bonne et les prix pratiqués très hauts. Aussi les indiens ont toujours souffert de problèmes et de retards de livraison non justifiés et répétitifs.

En outre, durant presque 10 ans, les marins indiens avaient beaucoup de plaintes au sujet du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de classe Akula INS Chakra qui l’ont loué auprès de la Russie. Par exemple, les marins indiens n’étaient pas satisfaits du rendement du navire Nerpa et ils annonçaient que le navire aurait des problèmes liés à certains composants très critiques.

En dépit de tous ces petits problèmes d’insatisfaction, la Russie reste le premier fournisseur de l’Inde en matière de matériel aérien pour les forces milliaires. Le président russe, Vladimir Poutine, lors de sa visite à New Delhi, renforce cette collaboration en signant avec le Premier ministre indien, Manmohan Singh, de nouveaux contrats d’armement pour un montant de près de 3 milliards de dollars.

Une valeur de 1,6 milliard est destinée pour la livraison de composants nécessaires pour l’assemblage de 42 avions de combat du type Sukhoi SU-30 MKI. Cette version des avions russes est produite sous licence par Hindustan Aeronautics Limited (HAL) et  présente le fruit d’une longue coopération russo-indienne. Par rapport aux autres modèles d’avions, ce modèle dispose de ce qu’on appel un plan canard qui lui procure une maniabilité et une avionique améliorée.

Achat d’hélicoptères MI-17 V-5

Les indiens ont également commandé 71 hélicoptères de transport du type MI-17 V-5 pour une valeur de 1,3 milliard de dollars. Ces hélicoptères vont remplacer les versions les plus anciennes en service au sein des forces aériennes indiennes.

Helicoptere Russe de type MI-17 V-5

 

helicoptere russe MI-17 V-5

 

Un contrat sur des missiles

En outre, des contrats de coopération en matière d’armement ont été conclus. L’un d’eux concerne le développement de la version aérienne actuelle du missile supersonique de croisière Brahmos. Suite à une telle commande, les forces aériennes indiennes ont planifié d’armer 40 SU-30 MKI à partir de 2014.

 Enfin, les deux pays ont signé un protocole d’accord en matière de navigation par satellite. L’armée indienne va utiliser le système russe Glonass, l’équivalent du GPS américain, pour pouvoir guider toutes ses armes de précision même celles portant une charge nucléaire.

 Plus d’actualités hélicoptères sur le site http://www.defense.gouv.fr/

Tags: ,

Category: Actualité avions, Actualités hélicoptères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *