La Russie prépare la construction d’un nouveau bombardier

Actualité avions|

Pour fêter ses 100 ans, la Force aérienne russe prépare la construction d’un nouveau bombardier

La Force aérienne russe se prépare à célébrer ses 100 ans. Pour cela, plusieurs évènements sont prévus avec la contribution d’un grand nombre d’expert.

Une table ronde a eu lieu ces derniers temps, qui vise à mettre les premières lignes pour la construction d’un nouvel avion de chasse.

Toutes les personnes ayant participées à cette table ronde se sont mis d’accord sur le fait que le soutien du parc d’aéronefs doit être assuré par l’Etat afin de garder le plus longtemps possibles les appareils de type Tu-95MS, Tu-160 et Tu-22M3…

 
La Force aérienne russe

 

La Force aérienne russe

 

Cependant, les experts de l’aviation militaire sont bien conscient qu’il
nécessaire de construire un nouveau bombardier, plus innovant et
futuriste. Pour commencer une fabrication en série, il est nécessaire de
commencer la production dès maintenant. 

Une proposition qui n’a pas l’air de faire unanimité entre les rangs des
spécialistes autour de la table ronde, à l’instar de M. Andreï Frolov,
le directeur adjoint du Centre d'analyse des stratégies et des
technologies  qui estime qu’«à ce stade, le contenu complet de la triade
nucléaire est un héritage assez lourd pour la Russie. Le développement
d'un avion de l’aviation de longue portée de cinquième génération peut
devenir l'un des programmes qui n’ont pas de sens, mais risquent de
prendre des ressources financières considérables ».

Les experts qui se sont annoncé pour l’idée de commencer la construction
de nouveaux bombardiers ont expliqué que « la Russie a besoin des
bombardiers stratégiques de la cinquième génération. Et tout d'abord
pour que la Fédération de Russie puisse maintenir son statut de
puissance nucléaire ».

De même M. Alexandre Charavine, directeur de l'Institut d’analyse
politique et militaire a déclaré qu’il est pour la « modernisation des
vieux aéronefs. Mais que ferons-nous dans 30 ans ? Des machines, comme
PAK DA (le complexe d’aviation de longue portée), ne se font pas en
trois, cinq ou dix ans. Il va falloir travailler de longues années sur
ces projets ».

Tags:

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *