La Russie fait la découverte d’une technologie de soudage unique pour ses avions

Actualité avions| aviation|

À partir d’une nouvelle technologie de soudage, les chercheurs du Bachkortoston, de Russie, ont réussi à obtenir des alliages d’aluminium très robustes d’une résistance unique au monde. Les échantillons ont été testés et analysés et c’est à ce résultat que les recherches ont abouti : la soudure peut résister à une pression supérieure à 500 mégapascals.

Russie

Ce sont les spécialistes de l’Université d’aviation d’Oufa qui ont eu l’idée d’essayer le soudage linéaire par friction, comme on appelle cette nouvelle technologie, sur des alliages d’aluminium, ceux du titanium ayant été le matériau habituel pour cette opération. Alexandre Medvedev raconte dans un reportage de La Voix de la Russie que l’opération n’a pas été facile car les alliages d’aluminium sont très résistants et donc difficiles à traiter. Mais afin d’y arriver, ils ont soudé les alliages entre-eux afin d’obtenir un appareil aussi solide que le métal qui a servi à les souder. Cette robustesse correspond à celle dont on a besoin dans la structure des avions, une solidité pareille à celle des pièces monolithiques.

Cette technologie a abouti à un produit fini très résistant, favorable au bon fonctionnement du moteur d’un avion. C’est pourquoi, l’appareil a été essentiellement utilisé pour fabriquer les composantes d’un moteur. En effet, avec cette augmentation en robustesse, même minime, le moteur améliore de suite ses caractéristiques fonctionnelles. L’utilisation de ce système de sondage n’augmente pourtant pas les dépenses, car il n’y a pas besoin d’additifs, de gaz de protection ou d’utilisation d’électrodes. Le dirigeant des recherches affirme que la résistance est soumise à une augmentation de 10 % environ, une proportion assez importante. La différence des caractéristiques de ce nouveau produit se fait ressentir au niveau des capacités de l’avion. Avec des alliages soudés résistants à plus de 500 mégapascals, on peut créer une pièce plus petite et plus légère dans le moteur. Ce dernier diminuera donc sa consommation en kérosène et l’avion pourra transporter une plus grande charge.

Les perspectives d’avenir des chercheurs sur cette nouvelle technologie de soudage parlent d’une production en série, d’ici 2015, de compresseurs fabriqués par soudage linéaire par friction, les compresseurs étant un groupe important du moteur d’aviation à réaction, si la certification est terminée d’ici-là. Cette technologie permet au moteur de gagner environ 30% de son poids et lui permet de gagner en durabilité.

 

Tags:

Category: Actualité avions, aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *