La République Tchèque, des problèmes à cause des avions de chasse

Actualité avions

Les JAS-39 Gripen et les C-295 posent problème pour l’armée de l’air tchèque

Il semble que la République tchèque court quelques problèmes suite à l’achat des 14 JAS-39 Gripen de Saab le suédois et de 4 appareils de transport militaire C-295M du groupe EADS. En fait, le problème réside dans les conditions dans lesquelles ces avions ont été acquis.

En effet, depuis le 11 juillet dernier, l’immunité parlementaire de Vlasta Parkanova, la vice-présidente de la Chambre tchèque des députés, a été levée ce qui pourrait être le début d’une poursuite judiciaire pour abus de pouvoir et de confiance suite à l’acquisition pour 140 millions d’euros de 4 C-295M.

 
C-295 République Tchèque

 

C-295 République Tchèque

 

A l’époque, une enquête avait été lancée par la Commission européenne,
puisque la République Tchèque n’avait pas ouvert d’appel d’offres pour
cet achat. De sa part la justice tchèque considère que cette acquisition
est un peu sombre. A l’époque Mme. Parkanova était ministre de la
Défense. Selon l’enquête le coût d’achat des appareils a été surévalué
de 25 millions d’euros

Les médias tchèques ont annoncé que « la police espère que les
interrogatoires de l’ancienne ministre lui permettront d’obtenir de
nouvelles informations sur les autres acteurs de la transaction et
peut-être même sur d’autres affaires encore, la plupart des commandes
pour l’armée tchèque ayant fait l’objet d’importants soupçons de
corruption ».

Un deuxième problème pour le secteur militaire réside dans la location
de 14 JAS-39 Gripen en 2005 pour une durée de 10 ans. Lors des
négociations pour prolonger la location, il semble que le Suède se
montre dur quand au prix de la location.

Il faut noter que la République Tchèque paie 2 milliards de couronnes,
soit 80 millions d’euros, par an pour les 14 Gripen. Et le gouvernement
tchèque souhaiterait un rabais…


Petr Necas
, le Premier ministre tchèque a déclaré récemment que « si
cette attitude non coopérative et assez surprenante pour moi perdure, le
contrat arrivera fin 2014 à son expiration et un appel d’offres sera
lancé. En ce moment, je n’arrive pas à imaginer l’armée tchèque sans
supersoniques, mais le fournisseur risque de nous pousser jusqu’à la
situation où il ne s’agira plus de Gripen ».

En 2011, les ressources du ministère tchèque de la Défense ont diminué
de 15%, c'est-à-dire que les dépenses militaires du pays ont touché les
1,15% du PIB, ce qui est très loin des 2% de la norme Otan.

Selon le ministère de la Défense, il est possible d’envisager de revendre les 134 chars T-72.

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *