La première guerre mondiale, berceau de nombreuses inventions

Histoire de l'aviation

La première guerre mondiale a été tout sauf heureuse surtout du côté de l’URSS où la vie était vraiment austère et rudimentaire pendant une grande partie du 20ème siècle. En Occident, la guerre a aussi eu des conséquences néfastes, mais elle a aussi participé à l’élaboration de nombreux produits que l’on utilise encore aujourd’hui. Quels sont-ils ?

 

Les rasoirs à jeter

Vers le milieu des années 1890, King Camp Gillette a conçu un rasoir avec deux plaques métalliques enserrant une lame laquelle a été fixée de sorte à ne laisser dépasser que deux bords ainsi qu’un manche amovible perpendiculaire au rasoir. En 1901, Gillette a breveté le premier rasoir à lame interchangeable : le Safety Razor. En 1903, les premiers rasoirs sécurisés ont inondé le marché, mais ce fut durant la première guerre mondiale que les ventes ont réellement décollé. En effet, les lames jetables sont pour les soldats plus pratiques, hygiéniques et surtout bon marché.
En 1917, King Camp Gillette signe un contrat avec le ministère de la Défense américain pour qu’il soit le seul à fournir les soldats en rasoirs. Gillette Company a rapidement multiplié ses ventes avec un peu plus de 120 millions de lames de rechange et un million de rasoirs vendus.
Aujourd’hui encore, les rasoirs sécurisés sont très populaires à travers le monde. King camp Gillette avait donc bel et bien raison en disant « De toutes les grandes inventions, le rasoir jetable est la plus grande des petites avancées ».

 

Les serviettes hygiéniques

Jusqu’au milieu du 19ème siècle, les femmes ne portaient ni sous-vêtements ni pantalons. Malgré cela, elles ont toujours trouvé des solutions pendant leurs menstruations.

Comment sont donc nées les serviettes hygiéniques d’aujourd’hui ?

Au début de l’année 1914, les employés de Kimberly-Clark, une usine américaine qui produit du papier ont visité des usines allemandes, autrichiennes et scandinaves produisant du papier et de la cellulose. C’est ainsi qu’ils ont découvert la cellulose de coton, une matière qui coûtait deux fois moins cher que le coton et qui aspire pourtant jusqu’à cinq fois mieux l’humidité. Face à cette découverte, les Américains en ont rapporté des échantillons. Lorsque les États-Unis sont entrés en guerre en 1917, Kimberly-Clark utilise la cellulose de coton pour fabriquer des pansements. Alors que les médecins militaires en ont été ravis pour soigner leurs blessés, les infirmières ont utilisé ces pansements à d’autres fins : des serviettes hygiéniques. Au lendemain de la guerre, la société a racheté le reste des pansements qui n’ont pas servi aux militaires et deux ans plus tard, les toutes premières serviettes hygiéniques faisaient leur apparition dans les pharmacies américaines. Kimberly-Clark a ainsi créé les serviettes Kotex qui se composent de 40 fines couches de coton de cellulose.

 

L’acier inoxydable

Harry Brearley est celui qui a découvert les secrets de l’acier inoxydable, un métal qui ne rouille pas, qui résiste aux températures élevées et qui ne se déforme pas. C’est ainsi que la société britannique Firth Brown Steels a énoncé le projet lorsqu’il a demandé à son chef de laboratoire des recherches, Harry Brearley de lui trouver ce type de matériau afin d’en fabriquer les fûts de fusil.
Harry Brearley s’est tout de suite mis au travail, mais tous les résultats qu’il a découverts n’étaient pas satisfaisants. Il décida alors de jeter les lingots dans un tas de ferraille. Au bout d’un certain temps, Harry Brearley a remarqué que les lingots ne rouillaient pas, résistaient à l’acide citrique et au vinaigre. L’acier inoxydable est ainsi né le 13 août 1913, soit peu de temps avant la guerre durant laquelle le métal a servi à fabriquer les moteurs d’avion.

 

La méthode Pilates

Inventée par Joseph Pilates, la méthode Pilates a vu le jour en 1883 en Allemagne. Souffrant de rachitisme, d’asthme et de rhumatisme, Joseph Pilates a commencé à s’entraîner pour s’aguerrir et développe rapidement sa musculature. Il a pratiqué la gymnastique puis la boxe et est devenu enseignant d’autodéfense à Scotland Yard. Durant la première guerre mondiale, il a été interné pendant quatre ans avec d’autres Allemands sur l’île de Man. Pour survivre et passer le temps, Joseph Pilates invente son propre système d’entraînements. Ce système se compose de gymnastique, de ski, de yoga, d’acrobatie, de danses et d’haltérophilie. C’est également dans ce camp de concentration qu’il a fabriqué les premiers bancs de fitness.
Au lendemain de la guerre, Pilates recommence à entraîner les policiers et soldats Allemands puis décida d’ouvrir une école de mode de vie sain à New York. C’est ainsi que la méthode Pilates a peu à peu connu le succès et a attiré de nombreux stars Hollywoodiennes telles que John Travolta, Catherine Hepburn, Madonna, …

Category: Histoire de l'aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *