Japon : L’acquisition des nouveaux équipements militaires, une décision technique ou politique

Actualité avions

Dans le cadre d’un plan de relance économique préparé par le gouvernement japonais, le ministère de la défense japonais a annoncé, mercredi 9 janvier, qu’il désirait profiter d’un budget supplémentaire de valeur 180.5 milliards de yens (aux environs de 1.6 milliards d’euros). Et ce dans le but de moderniser quatre avions-chasseurs F15 et acheter des hélicoptères et de nouveaux systèmes antimissiles PAC63.

 

Japon : L'acquisition des nouveaux équipements militaires, une décision technique ou politique

 

 

Le grand quotidien, Yomiuri Shimbun, explique que l’augmentation du budget répond essentiellement à trois objectifs :

–    le paiement des coûts de la maintenance pour les avions d’alerte précoce et de contrôle aérien et du carburant ;

–    l’achat d’un radar de hautes caractéristiques techniques qui permet de détecter à longue distance des petits avions ;

–    les préparatifs pour l’introduction de l’avion de transport MV- 22 Osprey de l’armée américaine au Japon.

L’annonce du ministère de la défense japonaise était précédé par l’annonce du Parti Libéral Démocrate PLD qui consiste à augmenter les dépenses militaires pour l’année budgétaire 2013-2014 et que le nouveau budget devait s’élever autour de 4 7000 milliards de yens (41 milliards d’euros.

Le ministère des Finances doit approuver cette décision avant de l’inclure dans le paquet de relance de plus de 110 milliards d’euros pour l’année courant jusqu’au 31 mars. Et toutes ces modifications doivent être déclarées par le gouvernement de Shinzo Abe.

Le Parti Libéral Démocrate et son allié-clé le parti Nouveau Komeito ont conquis 325 sièges à la Chambre basse sur un total de 480, ce qui leur permet de faire passer ses projets budgétaires au Parlement même si les membres de la Chambre haute n’étaient pas d’accord.

Une hausse du budget liée à un environnement sécuritaire dur

Depuis 2002, le budget militaire n’était pas augmenté. Cette dernière augmentation a bien marqué un tournant dans la politique de défense japonaise malgré qu’elle demeure modeste par rapport à celle du budget de la défense chinois qui est habituée à  des taux de croissance à deux chiffres.

Suite aux tensions que vive le Japon avec le grand voisin chinois et la Corée du Sud, cette hausse de budget du ministère de la défense japonais met en avant la volonté des nouveaux dirigeants nippons d’affirmer la position régionale du Japon. Ils déclarent qu’ils avaient besoin d’améliorer la qualité de leurs équipements puisqu’à ce moment l’environnement sécuritaire du Japon n’est pas stable et vive des moments de tension durs.

Depuis quatre mois, les relations entre le Japon et la Chine sont très mauvaises à cause d’un conflit territorial en mer de Chine orientale. Pékin et Tokyo ne sont pas encore arrivés à un accord sur l’administration d’un petit archipel inhabité situé à 200 km au nord-est des côtes de Taïwan et à 400 km de l’ouest de l’île d’Okinawa, au sud du Japon.

Depuis le 7 janvier, la situation est plus grave entre les deux pays. En effet la Chine a envoyé quatre navires de surveillance maritime sur les eaux territoriales japonaises. Elle a aussi envoyé un appareille survoler l’archipel. Chose qui a provoqué le décollage immédiat de chasseurs nippons et incité Tokyo à convoquer l’ambassadeur chinois en poste au Japon.

L’acquisition programmée d’avance

La hausse du budget japonais résulte des tensions que vivent les japonais avec leurs voisins. Le ministre de la défense a pris une telle décision de renforcement de la défense pour garantir à son pays un bon positionnement.

Il est à savoir qu’avant cette augmentation, le budget militaire japonais n’était pas vraiment bas. Il était classé sixième mondialement. Aussi le Japon possède l’une des armées les plus avancées et grandes en Asie.

Selon les autorités japonaises, la décision du réarmement était longuement étudiée durant les dernières années. Autrement dit ce n’est pas une décision soudaine qui répand à des circonstances particulières. Au contraire c’est un programme bien étudié sur plusieurs années. Depuis des années, le Japon a envisagé d’améliorer sa collection d’armes milliaires et pour cette raison-là, il a acquis 42 avions de chasse américains furtifs F-35, des sous-marins, de destroyers porte-hélicoptères aux dimensions du porte-avions et encore des drones d’observation américains Global Hawk.

Changement de la politique du Japon

En plus de cette volonté de modernisation des équipements et moyens militaires, le Japon s’intéresse à modifier sa doctrine de défense. D’ici à la fin d’année, ce pays reverra ses équipements et sa politique de défense.

Un réarmement, un environnement sécuritaire dur… ces circonstances mettent en question la volonté cachée du Japon. Il semble que le Japon souhaite se donner de nouvelles dimensions sur la scène internationale et régionale et il semble qu’elle souhaite réviser sa constitution pacifiste.

D’ailleurs, selon le site The Diplomat, ce pays envisage plusieurs scénarios de guerre avec la Chine si Pékin attaque l’Archipel nippon.

 

En savir plus avec l’ambassade du Japon http://www.fr.emb-japan.go.jp/index.html

 

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *