Henri Fabre : premier créateur des hydravions

Les pilotes et les aviateurs

Les hydravions sont des aéronefs très particuliers et sont privilégiés pour leur capacité à décoller d’un plan d’eau ou de s’y poser. Le Short Rangoon, le Consolidated PBY Cataline ou encore le bombardier CL-415 sont parmi les plus célèbres dans le genre. Dans le domaine de l’aéronautique, on utilise plutôt les termes « déjauger » et « amerrir » lorsqu’on parle d’hydravion qui est d’ailleurs fréquemment utilisé dans diverses étendues d’eau (fleuves, lacs, mers sans courant…). De nos jours, ces appareils sont très courants et parfois utilisés pour les missions de sauvetage. Si leur praticité est bien reconnue, beaucoup de gens en ignorent l’origine et le fondateur : Henri Fabre, un constructeur de nationalité française.

Un constructeur hors pair

Né le 29 novembre 1882, Henri Fabre a passé toute son enfance et son jeune âge à Marseille, sa ville natale. Passionné de tout appareil volant, il a  effectué des études en construction navale et a obtenu son diplôme d’ingénieur. Il ne tarda pas à décider de faire de cette passion son métier, avec l’ambition de construire un appareil qui puisse décoller et se poser sur l’eau. Alors qu’à l’époque, les concepteurs qui s’essayèrent à la création de ce genre d’aéronefs ne manquaient pas, Fabre se lança à son tour. Parmi les projets de fabrication d’hydravions, seul celui de Fabre aboutit. Il réussit alors à construire un appareil qui répond aux critères de conception. Cet aéronef alors baptisé Canard était un monoplan avec des ailes médianes et n’était pas doté d’un réel fuselage. Le Canard avait la particularité de se reposer sur des flotteurs en forme de cylindre. L’appareil d’un poids total de 475kg fonctionnait avec un moteur de 50 chevaux qui faisait tourner une hélice propulsive.

Henri Fabre : premier créateur des hydravions

Ingénieur et pilote

Fabre était non seulement un ingénieur en construction navale, mais aussi un pilote. D’ailleurs, ce fut lui-même qui prit les commandes de l’appareil qu’il a créé. Il fit décoller l’appareil une première fois le 28 mars 1910 à partir de l’étang de Berre, non loin de Marseille. Dès lors, il fit partie de l’histoire. Mais l’ingénieur passionné ne s’arrêta pas là. Il cherchait à améliorer son modèle d’hydravion, en collaborant avec Tellier, un ingénieur comme lui. Leur objectif était de créer des hydravions à coque. Mais les deux hommes ne s’entendaient pas vraiment en matière de politique, ce qui finit par mettre un terme à leur coopération à l’aube de la première guerre mondiale. C’est là que Fabre se mit à travailler en tant qu’ingénieur au sein de la Marine nationale, avec d’autres constructeurs comme Breguet ou Curtiss. Henri Fabre et Curtiss ont contribué à finaliser les premiers hydravions américains. Fabre enchaînait les vols d’essais jusqu’à son accident en 1923, après quoi il consacra son temps à sa famille et à l’entreprise qu’il a créée dans le domaine de la construction de bateaux. Vers la fin de la deuxième guerre mondiale, il fut sollicité pour être à la tête des usines  d’hydravions mais il déclina l’offre. Il décède le 28 juin 1984 à l’âge de 101 ans. Les hydravions qu’il a construits resteront à jamais dans les annales de l’aviation française.

Category: Les pilotes et les aviateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *