George « Buzz » Beurling : le pilote canadien de l’extrême

Les pilotes et les aviateurs

George « Buzz » Beurling est un canadien né en 1921 dans la province québécoise, plus précisément à Verdun. Il est considéré comme un grand héros de la seconde guerre mondiale malgré le fait qu’il ait vécu dans l’ombre la plupart du temps. D’un caractère assez orgueilleux et solitaire, George ne se verra pas octroyé les honneurs qui lui étaient dus à sa mort, cette dernière étant même remise en cause par les plus sceptiques. Il aura également plusieurs problèmes avec ses supérieurs hiérarchiques au sein de l’armée mais cela ne le fera jamais arrêter quant à sa volonté de voler et de piloter des avions d’essais.

Le ravageur des airs

Il a été attribué à George Beurling le surnom de tête brulée par ses camarades de l’aviation. En effet, il effectuait très souvent des figures à risque ainsi que des vols hautement dangereux. Il est notamment connu pour les missions des nombreuses batailles de l’île de Malte, la fameuse île méditerranéenne réputée pour avoir été un énorme champ de bataille durant la deuxième guerre en raison de sa position stratégique. Là, George « buzz » Beurling réussit à abattre plusieurs avions en une journée ce qui lui a valu l’appellation du « faucon de Malte ». Il a d’ailleurs toujours été fier de ses exploits, ce qui le rendait la plupart du temps hostile à la compagnie des autres, son estime de soi ayant été boosté à un niveau bien trop haut pour ses camarades et ses supérieurs. Ces derniers ne lui ont pas accordé le crédit qu’il méritait même en période de guerre mais cela ne l’a jamais laminé. Il a été à de nombreuses reprises sollicité par les forces armées aériennes de pays tels que la Chine ou encore Israël, en raison de son grand talent, mais il n’arrivera jamais à bon port à cause de nombreux empêchements.

Le héros mal-aimé

Fort de ses nombreuses heures de vols accumulés depuis l’âge de seize ans, George « buzz »Beurling a tenté à plusieurs reprises d’intégrer les forces aériennes de son pays mais sans succès. Il a alors décidé d’intégrer les forces aériennes chinoises. Mais avant son départ, il a été arrêté aux Etats-Unis. Son rêve ne s’est pas envolé pour autant car il a décidé d’intégrer la Royal Air Force britannique ou il exercera en tant que pilote. Il sera ensuite nommé sergent pilote dans un autre escadron militaire et servira au nom de la Reine durant quelques années. D’autres pays voudront également s’arracher ses talents, ce qui n’était pas pour déplaire à George « buzz » Beurling, dont le surnom buzz lui a été donné par ses camarades en raison de ses exploits hors du commun. Après avoir constaté ses capacités, l’armée de l’air canadienne finit par l’accepter dans ses rangs, après de nombreux refus d’ordre administratif. Toutefois, cette armée ne reconnaîtra jamais son talent et refusera à plusieurs reprises de l’envoyer sur le front malgré ses multiples demandes fondées sur sa passion pour le vol mais également sur son efficacité lors des combats. Il décidera ainsi d’intégrer les forces aériennes israéliennes mais il mourra d’un accident avant d’y arriver. Sa dépouille a été enterrée en Israël avec les honneurs du pays et ne sera jamais rapatriée dans son pays d’origine.

Category: Les pilotes et les aviateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *