Geoffrey de Havilland : un des fondateurs de l’aéronautique britannique

Les pilotes et les aviateurs

Geoffrey de Havilland est un avionneur et pilote britannique considéré comme un des précurseurs de l’aéronautique. Il est le fier fondateur de la De Havilland Aircraft Company.

Son enfance

Geoffrey de Havilland était le fils cadet du Révérend Charles de Havilland et d’Alice Jeannette. Il est né le 27 juillet 1882 à High Wycombe. Il a étudié à la St Edward’s School d’Oxford avant d’entamer sa première formation technique à la Crystal Palace School of Engineering comme son frère Ivon qui lui a été très proche. Après ses études, son frère lui fit découvrir le monde de la mécanique pour lequel il s’est tout de suite passionné. Il a travaillé pour :

  • Willans & Robinson en tant que stagiaire
  • Wolseley Motors En tant que projeteur
  • Motor Omnibus Construction Co. Ltd : les deux années qu’il passa au sein de cette compagnie lui a permis de réaliser son premier aéroplane et de construire le premier prototype de l’iris Motor Company

Geoffrey De Havilland

Ses débuts en tant qu’avionneur

Geoffrey de Havilland découvre pour la première fois les aéronefs des frères Wright en 1908 et ce fut pour lui une révélation. De la mécanique, il est alors passé à l’aéronautique et se mit à construire des avions. Son tout premier appareil conçu en 1910 était un biplan à gouvernail à deux hélices propulsives. Dès le premier décollage, il a toutefois été détruit. Il ne s’est pas découragé pour autant et il a eu raison puisque les essais suivants ont été plus prometteurs. En 1912, il réussit à battre le record britannique d’altitude qui était de 3 200 mètres avec un avion qu’il a conçu : le B.E.2. Il n’en était toutefois que le concepteur tandis que son plus jeune frère, Hereward en était le pilote.

Sa carrière à la Royal Aircraft Factory

Geoffrey de Havilland intègre la Royal Aircraft Factory en 1910 en tant que concepteur d’avion et pilote d’essais. Il y resta pendant trois ans durant lesquels il a contribué à la conception de nombreux prototypes de la société. De concepteur, il est passé au poste de Direction de l’Aéronautique, mais comme le travail administratif ne lui plaisait pas trop, il a décidé de quitter la Royal Aircraft Factory pour le poste d’ingénieur en chef chez Airco.

Sa carrière chez Airco

Pour Airco, il a développé de nombreux modèles d’avions qui portent tous ses initiales : D.H. La majorité des appareils qu’il y développe a participé à la première guerre mondiale ce qui lui a valu le titre d’Order of the British Empire en 1918. En 1919, il obtint un autre titre, celui de l’Air Force Cross pour avoir rendu services à l’armée. En 1920, Airco a été vendu à la Birmingham Small Arms Company, mais comme cette dernière ne s’intéressait qu’au secteur automobile, Geoffrey de Havilland a décidé de racheter les machines dont il avait besoin pour fonder sa propre société : la De Havilland Aircraft Co.

Les produits phares de la société

Sa société a conçu de nombreux avions dont la fameuse lignée des Moth et le Mosquito qu’elle a fourni à la Royal Air Force durant la deuxième guerre mondiale. Le Mosquito est devenu sa meilleure conception et ce, même s’il alliait le bois et le métal. Il s’agissait d’un bimoteur d’attaque de conflit. La De Havilland Aircraft Co. A également construit le De Havilland DH.89, un élégant biplan de transport que l’on surnommait Dragon Rapide.

De nouvelles récompenses

Geoffrey de Havilland a mené l’industrie aéronautique anglaise très loin ce qui lui a valu toute la reconnaissance du roi Georges VI. Pour le remercier, ce denier a décidé de l’anoblir en 1944 et de Geoffrey de Havilland, il est devenu Sir Geoffrey de Havilland. En 1962, il se vit attribuer l’Ordre du Mérite aussi bien pour sa fonction d’aviateur qu’avionneur.

Après la guerre

Après la guerre, Sir Geoffrey de Havilland a continué de développer de nouveaux avions de pointe et a entamé la construction de jets, un projet qu’il a tenté de faire reconnaître depuis 1939.

Une réussite amère

Même si la réussite de Geoffrey de Havilland a marqué l’histoire de l’aviation anglaise, elle a aussi marqué tragiquement l’histoire de sa famille, car il a perdu deux de ses deux fils durant des vols d’essais. Ainsi, John de Havilland a péri dans un vol d’essai en 1943 tandis que Geoffrey de Havilland Junior a perdu la vie durant un vol d’essai en 1946. Le premier était à bord d’un Mosquito alors que le second pilotait un Vampire. Après la mort de ses deux fils et même s’il leur restait encore un autre fils, Peter, Louise Thomas, la femme de Geoffrey de Havilland sombra dans la dépression et en mourut en 1949. Geoffrey de Havilland s’est ensuite remarié avec Joan Mary Frith. Il a écrit son autobiographie en 1961 intitulé « Sky Fever » et meurt quatre ans plus tard : le 21 mai 1965.

Category: Les pilotes et les aviateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *