Focke-Wulf Ta 152 : un chasseur-intercepteur allemand

Avions de chasse
No votes yet.
Please wait...

Conçu par l’ingénieur Kurt Tank, mais produit dans l’usine Focke-Wulf de Cottbus, le Focke-Wulf Ta 152 est un chasseur-intercepteur mis en service en janvier 1945. Sa conception a été inspirée du Focke-Wulf Fw 190.

Sa conception

Contrairement au Fw 190, le Ta 152 est pourvu d’un moteur en ligne et non d’un moteur en étoile.

L’appareil a connu diverses améliorations dont son architecture. En effet, alors que le RLM voulait un appareil ressemblant au Jumo 213, Kurt Tank lui donna un nez plus long et un empennage plus long. Pour la suite, les différentes caractéristiques ont donné naissance à diverses variantes à savoir :

  • Le Ta 152C baptisé le Destroyer
  • Le Ta 152H qui était un chasseur de haute altitude
  • Le Ta 152E qui allie les deux précédents modèles à savoir les ailes de la version C et le moteur de la version H. Cet appareil a surtout été affecté à des missions de reconnaissance et de chasse

Focke-Wulf Ta 152 : un chasseur-intercepteur allemand

Le Ta 152C

Il s’agit d’un chasseur de basse et moyenne altitude. Il a été conçu pour remplacer les Focke-Wulf Fw 190D. Il différait de ces derniers au niveau de son moteur puisqu’au lieu du Jumo 213, le Ta 152C était équipé d’un moteur DB 603. Cette variante a seulement été conçue sous forme de prototypes et d’ailleurs, aucune utilisation opérationnelle n’a été enregistrée.

Le Ta 152H

C’est un chasseur de haute altitude qui était pourvu d’ailes à grand allongement afin d’offrir une meilleure portance à haute altitude. A part cette caractéristique, il était aussi équipé d’un puissant armement et s’avérait être très performant en matière de plafond et de vitesse. Pour atteindre cette puissance, le moteur se composait de :

  • Un dispositif d’injection de protoxyde d’azote GM-1 qui comblait le manque d’oxygène à haute altitude. Il faut savoir que l’oxygène est un comburant indispensable pour faire fonctionner un moteur à piston. Grâce à ce dispositif, l’appareil affichait alors un rapport carburant/comburant optimal et ce, à toutes altitudes
  • Un dispositif d’injection eau-méthanol MW 50 qui lui permettait d’être encore plus performant sur une courte durée d’environ 10 minutes

En ce qui concerne cette deuxième variante, les prototypes ont été conçus soit avec un moteur DB 603 soit avec un moteur Jumo 213E. C’est ce dernier qui a été retenu pour la version de série Ta 152H1 qui atteignait une vitesse de 730 km/h à 9 000 m d’altitude. Cela lui a permis de devenir l’un des appareils à moteur à pistons les plus rapides qui ont opéré durant la Seconde Guerre Mondiale.

En tout, 150 appareils ont été construits dont la majorité était des Ta 152H1.

Ses caractéristiques techniques

Le Ta 152 est pourvu d’un moteur de 12 cylindres en V inversés à refroidissement liquide de type Junkers Jumo 213E-1. Il procurait à l’avion, une puissance unitaire de 1 750 ch, voire de 2 050 ch avec l’injection MW 50.

En ce qui concerne ses dimensions et son poids, il affiche :

  • Une envergure de 14, 44 m
  • Une longueur de 10, 82 m
  • Une hauteur de 3, 36 m
  • Une surface alaire de 23, 5 m²
  • Une masse à vide de 4 031 kg
  • Une masse avec armement de 4 727 kg
  • Une masse maximale de 5 217 kg

Pour ce qui est de ses performances, il propose :

  • Une vitesse maximale de 730 km/h à une altitude de 9 500 m et de 759 km/ à une altitude de 12 500 m
  • Un plafond de 15 100 m
  • Une vitesse ascensionnelle de 1 200 m/min
  • Un rayon d’action de 1 000 km
  • Une endurance de 2 000 km
  • Une charge alaire de 196, 8 kg/m²

Enfin, concernant son armement, il se compose de :

  • Un canon de 30 mm MK 108
  • Deux canons de 20 mm MG 151/20

Category: Avions de chasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *