Focke-Wulf Fw 187 Falke

Avions de chasse

Le Focke-Wulf Fw 187 Falke encore appelé Faucon est un chasseur de l’armée de l’air allemande conçu pendant les années 1930. Pour sa conception, l’ingénieur Kurt Tank s’est inspiré à la fois du Bf 109 et du Bf 110 de Messerchmitt.

La conception du Fw 187 Falke

Pendant les années 1930, chaque avionneur est sollicité pour proposer un modèle de bombardier à long rayon d’action. Focke-Wulf avec une équipe dirigée par Kurt Tank propose le Focke-Wulf Fw 187. Plutôt que pour un bombardier, Kurt Tank penche pour un chasseur monoplace. Le premier prototype est conçu en 1935 et est présenté au Berlin-Schonefeld un an plus tard. Toutefois, le projet pour son développement plus avancé est rejeté par le RLM au profit du bombardier Bf 109 qui présente les mêmes performances, mais qui coûte moins cher. Le projet est aussi abandonné puisqu’à l’époque, la nécessité d’avoir un chasseur d’une telle capacité ne se présentait pas encore.

Ses caractéristiques générales

Trois exemplaires d’essai sont conçus avec des moteurs Junkers Jumo 210 au lieu des Daimler-Benz DB 600 qui étaient prévus auparavant. Le prototype dispose d’un fuselage très étroit avec des jauges des moteurs installées des deux côtés du cockpit. Le train d’atterrissage est complètement rétractable pour éviter la trainée. Pour gagner une visibilité de 15° vers l’arrière et l’avant, une canopée est apportée à l’appareil. Une fenêtre placée en-dessous du nez permet au pilote d’apercevoir ce qui se passe sous l’avion.

fw 187

Le prototype Fw 187 v1

Le v1 effectue son baptême de l’air en mai 1937. Il est doté de moteurs Jumo qui lui permettent de générer une vitesse de 523 km/h, soit 80 km/h en plus par rapport au Bf 109B. L’appareil gagne d’emblée en rayon d’action. Des tests supplémentaires permettent au RLM de constater la vitesse de montée et de plongée très impressionnante de ce premier prototype. Lors d’un essai de vol, le pilote perd le contrôle de l’appareil lorsqu’il essaie de passer à grande vitesse.

Le prototype Fw 187 v2

Plusieurs améliorations sont apportées au premier modèle. Le nouvel appareil est doté de propulseurs DVL, de radiateurs fixes, d’une roulette de queue en partie escamotable, de moteurs Jumos 210G et de nouveaux modèles d’injecteurs. Le v2 effectue son premier vol pendant l’été 1937, mais s’écrase à cause d’un train d’atterrissage défaillant.

Le prototype biplace : le Fw 187 v3

Kurt Tank reçoit l’ordre de concevoir une version biplace, le Fw 187 v3. On lui donne l’immatriculation D-ORHP. Son fuselage est allongé pour accueillir un équipage supplémentaire. Il est doté d’un second cockpit. L’armement du v2 est remplacé par deux canons MG FF de 20 mm. Le v3 vole pour la première fois pendant le printemps 1938. Un des moteurs entrent en feu lors d’un essai, contraignant le pilote à réaliser un atterrissage d’urgence. Trois autres prototypes suivent le v3. Le v4 et le v5 présentent des performances moins concluantes à cause de leurs moteurs Jumo 210G. Quant au v6, il est équipé de deux DB 600A générant chacun 1000 ch. Ses essais de vol d’octobre 1939 démontrent une vitesse de 634 km/h lorsque l’appareil est à l’horizontal. Avec cette performance, le v6 devient l’avion de chasse le plus rapide de la flotte aérienne allemande.

La fin de la production

La production du Fw 187 est abandonnée en 1939 après neuf exemplaires construits dont trois sur la base du v3. Les deux prototypes biplaces ont effectué des essais en tant que chasseur de nuit, mais ne peuvent pas comporter de radar du fait de l’étroitesse de son fuselage. Plus tard, Kurt Tank expérimentera les derniers prototypes existants sur différents types de moteurs et pour diverses fonctions.

Category: Avions de chasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *