Elise Deroche : la première aviatrice qui a marqué l’histoire de l’aviation en France

aviation| Les pilotes et les aviateurs

Dans le domaine de l’aéronautique, nombreuses sont les personnalités qui ont traversé le temps et qui ont marqué l’histoire. Au tout début, l’aviation était plutôt un univers réservé aux hommes. Mais à un moment donné, les femmes ont décidé de revendiquer l’égalité des droits entre hommes et femmes à plusieurs titres, comme dans le fait de voter. Certaines ambitionnaient aussi de devenir aviatrices. Elise Deroche en fait partie et est d’ailleurs devenue la première femme à avoir reçu le brevet de pilote.

 Un destin qui bascule de manière surprenante

Raymonde_de_LaRoche_Head

Née le 22 août 1886 à Paris, Elise Deroche est issue d’une famille plongée dans le monde artistique dans le quartier Montparnasse. De manière naturelle, elle intégra à son tour cet univers et s’oriente vers les métiers de la comédie. A l’époque, elle fut alors connue sous le nom de Raymonde de Laroche et avait un réel succès dans son domaine. Mais en 1909, elle décida de se lancer dans l’aéronautique et débuta des cours de pilotage au camp de Chalons. A l’âge de 25 ans, l’apprentie aviatrice se lie d’amitié avec Charles Voisin, un des créateurs du constructeur éponyme, qui était d’ailleurs son professeur. Le 8 mars 1910, Elise Deroche commença à faire partie de l’histoire, en recevant le brevet de pilote N°36 attribué par l’Aéro-Club français. Elle fut donc la première femme en France à disposer d’un tel brevet, tout en étant la première également à devenir aviatrice. Dès lors, le nom de Deroche devint aussi célèbre que celui de Blériot, Farman, Orville et Wilbur Wright, qui ont obtenu comme elle le brevet de l’ACF.

Elise Deroche brille dans le domaine de l’aviation

En tant que femme brillante dans le domaine de l’aviation, Elise Deroche avait des adversaires qui la jugeaient d’ailleurs trop fragile pour le métier qu’elle a choisi. Mais elle était persévérante et décida d’aller plus loin, en commençant par accumuler les participations à des meetings sur l’aéronautique. Peu après, Elise devint le premier pilote féminin à avoir survolé Paris en janvier 1910. Par la suite, La jeune femme suit Blériot à Saint-Pétersbourg où elle asservit la noblesse russe, en particulier le tsar Nicolas II. Ce dernier lui fit preuve de reconnaissance en la proclamant baronne.  Le 19 juin 1910, Elise Deroche réussit un record de distance en volant sur un parcours de 21 kilomètres. Au mois de juillet de la même année, elle devint connue en participant à la  Grande Semaine d’Aviation de Champagne à Reims, avec d’autres pilotes masculins dont Blériot, Glenn Curtiss et Santos-Dumont. Malheureusement, Deroche est victime d’un accident aéronautique et beaucoup de gens  crurent qu’elle n’allait pas s’en sortir. Bien qu’ayant eu plusieurs fractures, sa passion pour l’aviation était toujours aussi forte, ce qui la poussa à reprendre les commandes quelques temps après son accident. Mais comme d’autres pilotes célèbres, c’est à bord de l’avion dont elle était aux commandes qu’Elise Deroche perd la vie le 18 juillet 1919. Son avion s’est écrasé au cours d’un entraînement dans la baie de Somme. Elise Deroche est une des rares femmes à avoir marqué l’histoire de l’aviation.

 

Category: aviation, Les pilotes et les aviateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *