Des souvenirs exceptionnels des meetings aériens à Vendôme

aviation| Meeting aérien|

 

Depuis toujours, André Frard trouve un plaisir en partageant ses souvenirs. Cette fois-ci, il va nous emmener à une période avant la deuxième guerre mondiale, une époque où l’avion n’était pas accessible par tout le monde.

En effet, durant toute la période de temps qui s’étend jusqu’à la deuxième guerre mondiale, la technologie révolutionnaire de l’avion attirait plusieurs tranches d’âges de la société.

meetings aériens au Vendôme

meetings aériens au Vendôme

Depuis 1912, de nombreuses fêtes de l’aviation ont été planifiées à Vendôme au cours desquelles les personnes du haut rang de la société viennent admirer ce spectacle.

Après la guerre, les avions ont progressé remarquablement et attiraient de plus en plus de public.

André Frard étant la mémoire de Morée, il a voulu nous faire part de ses incroyables souvenirs.

Le jour qui l’a marqué le plus c’était le 12 août 1934 quand un meeting aérien a été organisé à Morée. On avait mis en place un grand parquet pour le déjeuner et pour la scène du bal dans la soirée. La musique a été jouée par le populaire accordéoniste de son temps Albert Huard. Selon lui, il y avait plein de monde et le climat était chaud.

C’était grâce à Pierre Laye qui était né en 1899, un aviateur durant la guerre qui s’est déroulée entre les années 1914 et 1918. Il était de plus, le fils du propriétaire des moulins de Villeprovert et du Langault.

Le fait qu’il soit aussi un membre de l’Aéro-Club du Loir-et-Cher lui a facilité beaucoup la tâche.

Les avions qui ont participé à ce spectacle étaient de type Caudron C.230 et C.280. Au cours de cette exhibition, Hélène Boucher qui était une femme exceptionnelle était descendue en parachute depuis une hauteur qui atteignait les 600 mètres. Elle mourait quelque temps plus tard au cours d’un vol d’entrainement.

De plus des Caudron C.230 et C.280, des avions militaires ainsi que des baptêmes de l’air ont survolé les lieux.

Parmi les personnes qui assistaient à ce spectacle impressionnant, il y avait Monique Mannot avec son père et qui n’avait que trois ans d’après André.

 

Tags:

Category: aviation, Meeting aérien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *