Dassault Aviation : le contrat Rafale prend effet alors que les bénéfices nets de 2014 ont baissé

aviation

Le 11 mars 2015 à Saint-Cloud, Eric Trappier, président de la firme Dassault Aviation, a communiqué le bilan des activités du groupe sur l’année 2014.

L’avionneur vient d’informer au cours de la publication des résultats de l’année 2014 que le contrat Rafale, concernant la commercialisation de 24 aéronefs de combat, a pris effet lundi dernier. Pourtant, le groupe affiche un bilan négatif, le bénéfice net ayant baissé. Le PDG du groupe a précisé que le premier acompte sur le contrat serait reversé lundi.

Pour Dassault Aviation, il s’agit du premier contrat relatif à l’exportation d’avions militaires (24 unités en tout). En effet, le groupe est plutôt connu pour produire des modèles civils Falcon.

Sur l’année 2014, Dassault a enregistré un bénéfice net en baisse de 38 %, soit 283 millions d’euros. Ce recul s’explique par le fait que les livraisons de jets privés (Falcon) ont été moins nombreuses. Par ailleurs, les efforts en matière de recherche et développement n’étaient pas assez concluants. Pour son activité sur l’année 2015, le groupe espère accroître ses bénéfices et dépasser ainsi le chiffre d’affaires de l’année 2014.

Dassault Aviation le contrat Rafale prend effetet les benefices nets de 2014 ont baisse

C’est la première fois depuis plus de six ans successifs que l’avionneur a vu ses bénéfices reculer autant, car les commandes d’avions Falcon étaient supérieures aux livraisons. Pour cette année 2015, le groupe espère livrer près de 65 Falcon, indiquant que la chaîne de fabrication d’avion de combat Rafale serait cadencée au rythme d’un avion par mois. Mais cette année 2015, durant laquelle le contrat débute, le groupe estime ne pouvoir livrer que huit Rafale en tout, car il est nécessaire d’adapter les livraisons au modèle rafale destiné à l’Egypte.

Des chiffres à redresser

Le PDG du groupe indique également que les ventes Falcon étaient en progression. Pour les avions neufs, le nombre de commandes d’avions Falcon a atteint 90 en 2014, alors qu’en 2013, le groupe n’en enregistrait que 64. Toutefois, sur l’année 2014, les livraisons ont été bien inférieures, n’ayant pas dépassé 66 en tout. Dans la défense, le montant total des commandes atteint 693 millions d’euros, contre 1,25 milliard d’euros en 2013. L’Etat français s’est vu livrer onze Rafale.

En 2014, la marge nette enregistrée était de 10,8% du CA, alors que l’année précédente, elle était de 10,6%. Le résultat net ajusté a baissé de 22,4%. Dassault précise que l’apport de son résultat net pour la défense et le transport Thales est de 135 millions d’euros, contre 153 millions en 2013. Cela s’explique par les conséquences défavorables concernant le groupe naval DCNS, soutenu par Thales à 35%.La marge opérationnelle n’est que de 9,6% du chiffre d’affaires, alors que ce taux excédait les 10% l’année dernière, avec un bénéfice opérationnel de 145 millions d’euros en moins que sur l’année 2013.

Category: aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *