Clément Ader : un homme d’aviation

aviation| Les pilotes et les aviateurs| ,

L’ Humanité a longtemps voulu conquérir les cieux. Avant de parvenir à concevoir des modèles d’avoir tels que la Concorde et autres engins volants à la pointe de la technologie, il a fallu des décennies d’essai pour parvenir à mettre au point des modèles fonctionnels qui pouvait voler et garder une altitude raisonnable par rapport au sol.

 

Parmi les inventeurs de génie dont le nom a marqué l’histoire de l’aviation vers la fin du XIXème siècle,  on cite Clément Ader. Né en 1841, Ader se passionne dès son jeune âge par la mécanique et la technologie. En effet, la menuiserie étant le métier transmis à travers les générations des Ader, et en observant le fonctionnement du Moulin de son grand-père ; ce jeune prodige développa un goût pour les sciences techniques.  Ces qualités étaient les moteurs principaux qui l’aidèrent à réussir une carrière scolaire particulièrement réussi où, dès le secondaire, ses instituteurs lui remarquent un don particulier pour les mathématiques et le dessin.

Avion " L'Eole " d'Ader

Avion  » L’Eole  » d’Ader


Par la suite il obtint un diplôme d’ingénieur mais ne continua pas dans cette voie et se mis en tête de stabiliser sa situation. C’est là que commence un chemin de découvertes et de travail acharné suite auquel il mettra au point des appareils et des engins mécaniques dont l’importance ne sera jamais oublier par ses prédécesseurs.
C’est sa visite à l’Exposition de Paris en 1867 qui le pousse à vouloir surpasser tout ce qui a été fait de mieux en matière d’appareils électriques à l’époque. Même ce projet pris fin lors de la guerre franco-prussienne de 1870, Ader améliore les vélocipèdes mis au point par Michaux en utilisant de la tôle pour conférer à son appareil un aspect léger et une facilité de maniement.
Aussi, suite à son travail pour la Compagnie des chemins de fer du Midi, il conçoit l’une de ses inventions majeures et on lui doit la machine à poser les rails dont il élabora le concept en 1875 et dont on fera usage durant des décennies après Ader.
Par la suite viendront le théâtrophone, les hélices d’avion et le moteur à  vapeur dans le but de concrétiser le projet de voler dans les airs; inventions qui lui valurent une grande rentrée d’argent.

Clément Ader un homme l'aviation

Clément Ader un homme l’aviation

Certes ces inventions avaient une grande importance et furent considérées comme des découvertes essentielles pour les moyens de l’époque. Or, cet inventeur focalisa la majeure partie de sa carrière à matérialiser son rêve le plus cher : faire voler un appareil plus lourd que l’air. La controverse demeure entière sur ce sujet et les experts du domaine affirment qu’il aurait peut-être pu réussir s’il s’était focalisé sur les caractéristiques essentielles pour garantir un contrôle total de ses prototypes d’avion, une fois dans l’air.
Le nom des frères Wright s’impose comme un pilier du monde de l’aviation. Or, celui du français Clément Ader ne l’est pas moins.  En effet, on attribue à cet ingénieur le premier essai réussi de faire décoller l’une de ses inventions en 1890, avant que n’eut lieu l’essai légendaire des frères Wright. C’est cet essai même qui lui apporta une renommée française, quoique tardive.
Toutefois, la véracité de cette entreprise reste encore incertaine puisque les témoignages de l’époque affirmait que l’engin qu’Ader avait mis au point manquait de stabilité, ce qui rendait son contrôle presque impossible et par conséquent dangereux.

Le premier avion

Le premier avion

En dépit de toute la controverse autour du nom de Clément Ader, ses accomplissements et sa contribution dans le domaine de l’aviation ne laissent pas de doutes. C’est dans cette perspective que plusieurs hommages lui sont rendus ; notamment la place portant son nom dans 16ème arrondissement parisien qui fut créée en 1949.
De même, la notoriété d’Ader ne se limite pas à un niveau national. Au Canada, et plus précisément au Québec, on a attribué son nom à trois des rues de la ville, en plus d’une place en son honneur à Montréal.

Tags: ,

Category: aviation, Les pilotes et les aviateurs

Comments (1)

  1. Delabre Dominique dit :

    Bonjour. Comment se fait-il que les frères Wright « Américains », soient plus connus dans le monde comme étant les premiers avioneurs à avoir volé à bord « d’un plus lourd que l’air » ? Alors que Clément Ader a réussi cet exploit bien avant ! Peut-être qu’en étant « Américain », celà donne plus de poids à l’aviation naissante ou les « Américains » avaient déjà l’habitude de tirer la couverture à eux ? D.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *