Chine : enfin un bombardier furtif dans sa flotte

Actualité avions

Pour rattraper son retard militaire, la Chine s’est dotée d’un bombardier furtif qui est son tout premier chasseur. Il s’agit notamment d’un J-20 lequel est entré en service avec d’autres armements de haut niveau.

Les caractéristiques de l’avion

Déjà présenté par Pékin au mois de novembre, sa première utilisation signe officiellement son entrée en service au sein de l’armée aérienne chinoise.

L’avion, un J-20 est pourvu de missiles à longue portée et a la capacité d’échapper aux radars. La modernisation de sa flotte se poursuit pour la Chine qui, grâce à une flotte de plus en plus performante, pourra désormais mieux surveiller ses frontières terrestres et renforcer sa souveraineté en mer de Chine méridionale. Il faut effectivement savoir que dans cette zone, bon nombre de ses récifs et de ses îles sont revendiqués par les pays environnants.

Le premier bombardier furtif de la Chine

Une modernisation rapide

L’arrivée du J-20 signifie que la Chine est bien lancée dans son projet de modernisation, mais nul ne s’attendait à ce qu’elle le fasse d’une manière aussi rapide. Le pays est, en effet, près de couvrir son retard en matière d’armement et pour accélérer encore plus la cadence, elle a déclaré que pour cette année 2017, son budget augmentera de 7 %. Une hausse qui équivaut à environ 143 milliards d’euros.

Avec un tel budget, elle se retrouve à la seconde place mondiale après les Etats-Unis qui dispose d’un budget colossal de 575 milliards d’euros.

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *