Caroline Aigle : première pilote de chasse féminine en France

Les pilotes et les aviateurs

Le domaine de l’aéronautique a connu de grands noms mais les personnalités féminines à marquer l’histoire restent assez rares. L’une des femmes à avoir brillé en devenant première pilote de chasse est Caroline Aigle. Son parcours est à la fois riche et surprenant.

Femme militaire et sportive

Caroline Aigle est née le 12 septembre 1974 à Montauban. Dès son jeune âge, elle sillonne l’Afrique en accompagnant son père, médecin militaire. A l’âge de 14 ans, elle intègre le lycée militaire de Saint-Cyr, avant de suivre une prépa aux grandes écoles et des études à l’Ecole Polytechnique. A l’époque, le service militaire était obligatoire et Caroline décide d’intégrer l’armée de l’air. En 1997, elle suit une formation en pilotageau sein de la division des vols (équivalente à la dernière année de l’Ecole de l’air). C’est en 1999 que Caroline Aigle a obtenu son brevet de pilote de chasse. Elle reçoit également le macaron de la part du général Jean Rannou (armée aérienne). Dès 2000, elle fait partie de l’escadron de chasse 2/5 en Ile-de-France. Après avoir suivi une formation sur Mirage-2000, elle intègre l’escadrin de chasse 2/2 de la Côte d’Or.

Tout en se démarquant dans le domaine de l’aviation militaire, Caroline Aigle est aussi une femme très sportive. Lors du triathlon de 1997, elle décroche la victoire dans le championnat de France militaire. Elle fait aussi partie de l’équipe vice-championne du monde lors du triathlon par équipe. Elle était également passionnée par d’autres sports intenses, comme le parachutisme et la chute libre. Alors qu’elle allait faire partie des astronautes de l’Agence Spatiale Européenne, elle tomba malade et ne put plus participer à un quelconque évènement après mai 2007. Atteinte de cancer, elle mourut le 21 août 2007 à l’âge de 32 ans.

Caroline Aigle : première pilote de chasse féminine en France

Les hommages rendus à Caroline Aigle

En France, de nombreux hommage ont été fait en l’honneur de Caroline Aigle. Quelques mois après son décès, Nicolas Sarkozy, Président de la République de l’époque, la décora de la médaille de l’aéronautique. En 2008, une journée spécifique a été organisée en son hommage, à laquelle plusieurs femmes pilotes ont participé et ont posé leur avion à l’aéroport de Bourget. Le centre nautique de l’Ecole polytechnique porte le nom de Caroline Aigle depuis juin 2008 et chaque année, un triathlon est organisé, occasion de se remémorer son parcours. En 2009 à Wasquehal, dans le nord, Hervé Morin, ministre de la défense de l’époque a inauguré la fameuse avenue Caroline-Aigle. Au nord de la commune de Montauban, un giratoire où se dresse un hélicoptère porte également son nom.

En avril 2014, La Poste a créé un timbre à l’effigie de l’aviatrice militaire avec comme fond  le Mirage 2000, qu’elle avait déjà piloté. En Ile-de-France, une ligne de tramway porte son nom. Le plus récent hommage rendu à Caroline Aigle est l’inauguration du jardin du parc André-Citroën. Le courage et la persévérance de Caroline Aigle font d’elle une femme unique dans l’histoire de l’aviation militaire.

Category: Les pilotes et les aviateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *