Canada, vérification des coûts du F35

Actualité avions
Découvrez aussi :

Ottawa attend le résultat d'une vérification indépendante sur les coûts des F-35

La plus récente évaluation du coût d'acquisition des avions de chasse  F-35 sera dévoilée une fois la vérification indépendante complétée, a annoncé ce mardi la ministre fédérale canadienne des Travaux publics, Rona Ambrose.

La ministre  a déclaré ne pas avoir l'intention de soumettre de chiffres de façon prématurée. «Nous allons nous assurer que nous fournissons les chiffres exacts», a-t-elle dit.

En réponse au rapport accablant que le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, a déposé en avril, le gouvernement canadien avait présenté un plan qui va fournir  d'ici 60 jours une nouvelle évaluation sur les F-35.

 
JSF F35

 

  JSF F35

 

Dans ce rapport, le vérificateur général a dénoncé les coûts
vraisemblablement sous-estimés et des décisions prises sans
autorisations ou documentation et a critiqué les ministères de la
Défense nationale et des Travaux publics.


« La Défense nationale n'a pas fait preuve de diligence raisonnable dans
sa gestion du processus de remplacement des avions de combat CF-18. Ses
représentants n'ont pas consulté ceux de Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, comme ils se doivent, au sujet des répercussions
du protocole d'entente 2006 conclu pour la troisième phase du programme
Joint Strike Force (JSF) sur l'approvisionnement. »
a souligné Michael
Ferguson
dans le rapport.

Mme Ambrose a affirmé que le secrétariat qui supervise le remplacement 
du parc de chasseurs CF-18 vieillissants de l'aviation canadienne a
demandé plus de temps pour comptabiliser les données des responsables de
la Défense nationale.


« Ils prendront autant de temps que nécessaire »
, a-t-elle indiqué.
Selon l’opposition, c’est la preuve que le gouvernement Harper ne fait
plus confiance à ses ministres de la Défense Peter MacKay et Julian
Fantino.


« C'est extraordinaire un tel manque de confiance de la part du
gouvernement dans son propre gouvernement, dans son propre cabinet»,
a
affirmé le chef libéral intérimaire Bob Rae.

Dans cette même veine, le néo-démocrate Matthew Kellway estime qu'il
s'agit là d'un «manque de confiance profond» à l'égard du ministre
associé et du ministre.

Quand à Peter MacKay, il semble avoir été écarté de ce processus. Il n'a
pu nommer le vérificateur indépendant en question. « je n'en suis pas
sûr. Ce serait mieux de demander à la ministre Ambrose»

 

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *