Boeing et Embraer : la collaboration sur la bonne voie ?

Actualité avions
Même si rien n’a encore été confirmé, une possible collaboration entre Boeing et Embr-aer se dessine à l’horizon. Le rachat pur et simple n’aura pas lieu, mais le ministre de la défense brésilien est ouvert à un partenariat avec Boeing surtout si cette entente concerne aussi les activités militaires du fleuron de l’aéronautique brésilien.

Pas de vente, mais oui à la collaboration

Raul Jungmann, ministre de la défense brésilien a déclaré ne pas vouloir d’une prise de contrôle ou d’une vente de leur entreprise, mais est toutefois prêt à signer une alliance commerciale aussi bien dans le secteur civil que militaire. Il a également émis une condition à la collaboration : que tous les projets soient bien protégés par des termes de confidentialité.

Pour Embraer, ce partenariat aura des retombées positives puisque fera gagner à ses actions une valeur supplémentaire de 2, 6 % à la réouverture de la Bourse de Sao Paulo.

Preuve à l’appui, dès le lendemain de l’officialisation du partenariat, le titre Embraer a grimpé à 22 % et n’en est plus redescendu. Cela signifie que ce mariage entre les deux groupes est une bonne nouvelle pour les investisseurs. De plus, cela pourrait donner naissance à des co-entreprises et des accords commerciaux dans des secteurs précis pour que le groupe brésilien garde son indépendance.

Embraer

 

Un plus pour Boeing dans le domaine militaire

De l’avis de certains, cette alliance est une riposte à la collaboration récente signée entre Bombardier et Airbus concernant le programme CSeries. Quelle qu’en soit la motivation qui se cache derrière ce contrat, c’est un plus pour Boeing qui gagne surtout dans le domaine militaire. En effet, ce dernier pourrait bénéficier du Super Tucano, avion d’attaque au sol, et du KC-390, avion de transport d’Embraer.

Grâce à ce dernier, Boeing pourrait proposer à l’armée américaine, une solution performante pour remplacer les Hercules, aujourd’hui obsolètes de Lockheed Martin. Ce sera aussi une occasion, pour l’Etat Brésilien, de réduire les charges y afférentes puisque le décollement des ventes lui permettrait de ne plus être le seul à en avoir la charge. Rappelons qu’Embraer a signé un accord pour l’achat de 28 exemplaires de KC-390.

Qu’en est-il du milieu de gamme ?

Bien qu’aucune information sûre n’a été transmise jusqu’ici, les observateurs pressentent déjà une collaboration sur les avions du milieu de gamme. Ce sera surtout le cas de Boeing qui a déjà fait part du lancement de ce projet baptisé MOM pour Middle of Market. Cette gamme se situera entre ses long-courriers et la famille 737.

Du côté d’Embraer, il pourrait reprendre son projet d’agrandir la taille de son avion moyen-courrier. Ce projet a été évoqué en 2013, mais l’avionneur s’est finalement contenté d’une remotorisation de ses jets régionaux.

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *