Bloodhound SSC : la voiture-fusée qui vous fera aimer les maths

Actualité avions| aviation

Bloodhound SSC n’est pas une chimère, mais existe pour de vrai. Il s’agit d’une voiture-fusée très très puissante qui a pour vocation de pousser les jeunes à s’intéresser de nouveau au métier d’ingénieur et par voie de conséquence, aux mathématiques.

Bloodhound : une voiture supersonique

Le SSC de Bloodhound signifie effectivement « Supersonic Car » ou voiture supersonique. En tant que tel, ses prouesses sont vraiment ahurissantes, car cette voiture-fusée, accrochez-vous bien, peut atteindre la vitesse de 1 600 km/h. Oui, 1 600 km/h. Pour ce faire, elle est pourvue d’un moteur d’avion de chasse et de fusées affichant ainsi 135 000 chevaux sous le capot. Bloodhound SSC est aussi puissante que 180 voitures de Formule 1 réunies et est même plus rapide qu’une balle de pistolet. Ce nouveau joujou a été présenté jeudi à Londres.

Bloodhound SSC

Battre le record de 1 228 km/h

Avec le Bloodhound SSC, l’équipe britannique qui l’a conçu compte battre le record de vitesse sur route d’Andy Green qui est de 1 228 km/h. C’est en 1997 qu’il a réalisé ce record dans le désert américain du Nevada à bord du Thrust SSC. 18 ans plus tard, Andy Green et son équipe remet cela puisque la fine équipe compte battre ce premier record avec le Bloodhound SSC. Andy Green sera toujours au volant et dans les premiers temps, en 2016, il compte atteindre les 1 287 km/h dans le désert de Hakskeen Pan, en Afrique du Sud puis les 1 609 km/h en 2017 en parcourant le mile en 3, 6 secondes seulement. Richard Noble, directeur du projet déclare avec fierté que son équipe placera la barre tellement haute que personne ne pourra le battre.

Bloodhound SSC : un avion de chasse sur roues

Si l’on se base sur ses caractéristiques, son côté roulant sur la route est le seul qui permet de le définir en tant que voiture. Quant à ses autres caractéristiques, on le définirait surtout de fusée d’où le qualificatif de supersonique. Selon ses concepteurs, il emprunte toutefois la technologie automobile, aéronautique et aérospatiale. En ce sens, il est équipé de trois propulseurs :

  • Un moteur V8 d’une voiture Jaguar
  • Un réacteur Rolls-Royce de l’avion de chasse Eurofighter
  • Un réacteur des fusées Nammo

Côté design, le Bloodhound SSC emprunte également beaucoup à l’aéronautique puisque son cockpit ressemble à celui d’un jet. Même le masque à oxygène y est présent.

Attirer l’attention des jeunes

Pour la fine équipe, c’est un rêve qui se réalise et qui répond aussi au cri d’alarme du ministère de la Défense qui se plaint de ne plus trouver d’ingénieurs à recruter. En effet, à travers Bloodhound, l’équipe de Richard Noble souhaite attirer de nouveau l’attention des jeunes et des enfants sur le métier d’ingénieur. Ils souhaitent recréer le phénomène que les États-Unis ont connu durant les premiers pas de la conquête spatiale entre 1961 à 1972. Durant cette période, le nombre de doctorats aux USA a carrément augmenté de 300 %. Avec le Bloodhound SSC, ils espèrent alors susciter le même engouement ce qui semble déjà être le cas puisqu’actuellement, plus de 100 000 élèves travaillent déjà sur le projet de la voiture-fusée. Ces élèves proviennent notamment de 6 000 écoles au Royaume-Uni et 1 000 écoles en Afrique du Sud. Pour augmenter ce nombre, des éducateurs vont d’établissement en établissement pour faire connaître la voiture supersonique et promouvoir les sciences qu’elle dissimule.

Le Bloodhound SSC a capté l’attention des enfants

Selon Richard Noble, les enfants adorent la voiture-fusée. Ils sont déjà nombreux à en créer chez eux par les moyens du bord et c’est déjà un bon début pour qu’ils s’intéressent plus tard au métier d’ingénieur et pour le moment aux mathématiques. C’est d’ailleurs le but premier de Bloodhound SSC et pour renforcer le projet, un site internet accompagne cette mission. Sur ce site, les enseignants trouveront différents outils et auront toutes les données concernant la voiture-fusée. Ce site est bien sûr accessible au public du monde entier pour que chacun puisse apprendre et comprendre comment fonctionne cette voiture d’un nouveau genre.

Category: Actualité avions, aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *