Blohm & Voss BV 155 : un intercepteur de haute altitude

Avions de chasse
Pas encore de vote.
Please wait...

Le BV 155 est un intercepteur de haute altitude qui aurait dû entrer en service durant la seconde guerre mondiale. Il s’agissait d’un projet du Reichsluftfahrtministerium (RLM) qui voulait avoir sous la main des avions capables d’affronter les B-29 Superfortress américains. Ces derniers pouvaient effectivement voler jusqu’à 10 000 m ce qui était une réelle menace pour le RLM. Une réunion d’urgence a ainsi été organisée pour lancer la production d’un appareil bien meilleur que le B-29.

Les modèles précédents le BV 155

À l’issue de cette réunion, de nombreux industriels ont proposé divers appareils dont le Fw-190. Une version mieux développée de cet avion a même été avancée à savoir le Ta-A52H. Il ne répondait toutefois pas aux attentes de la RLM.

Outre le Fw-190, Messerschmitt a aussi proposé son Me-155B qui était équipé d’un moteur Daimler-Benz DB 628 et d’un turbocompresseur DVL TK-11. Le technicien du RLM a toutefois exigé que ce nouvel intercepteur soit équipé du moteur DB 603U. Pour correspondre aux critères, Messerschmitt choisit cette motorisation et intégra huit radiateurs sous les ailes de l’avion pour optimiser le refroidissement du moteur.

Côté design, l’appareil fut confié à quelques ingénieurs français qui ont toutefois mis beaucoup de temps à le réaliser. Sa construction prit donc beaucoup de temps jusqu’à ce qu’en 1943, le RLM décide de le mettre entre les mains de Blohm & Voss en partenariat avec Messerschmitt. De nombreuses divergences sont toutefois apparues entre les deux industriels puisque Blohm & Voss souhaitait apporter beaucoup de changement sur le Me-155B. Après plusieurs prises de bec, le RLM décida en 1944 de confier l’exclusivité du projet à Blohm & Voss d’où le nouveau nom de l’appareil : BV 155.

De nombreux prototypes

Blohm & Voss BV 155 : un intercepteur de haute altitude

Une fois débarrassé de Messerschmitt, la firme hambourgeoise a pu réaliser l’avion comme il le souhaitait. Il a ainsi apporté des modifications aux ailes, à la queue et aux trains de l’avion. De nombreux prototypes sont ensuite nés dont le BV-155A. Face à l’instabilité issue des radiateurs situés au niveau des ailes, cette version a été abandonnée pour obtenir le BV-155B.

Ce dernier était un avion conçu spécialement pour l’interception à haute altitude. Il a été imaginé par l’ingénieur Richard Vogt qui lui a donné un moteur Daimler-Benz DB 603U, un turbocompresseur Heinkel-Hirth TKL-15 ainsi qu’un armement avancé composé d’un canon Mk 108 de 30 mm au niveau du nez et de deux autres de modèle MG 151 de 20 mm situés dans les ailes. Les radiateurs ont été déplacés sous les ailes pour plus de stabilité.

Ce modèle a été retenu et des prototypes ont rapidement été conçus. Le premier baptisé BV-155V1 a vu le jour en septembre 1944 et vola pour la première fois le 8 février 1945. Les tests étaient positifs et ce, même si l’appareil affichait une fuite au niveau du radiateur.

D’autres modèles ont ensuite été lancés, dont le V2, le V3 et le V4, mais ils ne furent jamais achevés. Lorsque l’armée britannique a pris possession d’Hambourg en mai 1945, les soldats ont découvert un V2 construit à 90%, un V3 à 50% et un V4 à 20%.

Si le BV 155 avait été conçu à temps, il aurait dû figurer parmi les avions à moteurs à piston les plus avancés de cette époque. Il aurait également pu voler au-dessus de 12 000 m afin de bombarder les chasseurs de haute altitude.

Category: Avions de chasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *