Avion américain F-35 : pas d’apparition internationale en Angleterre

Actualité avions| aviation

N’ayant pas encore rempli toutes les conditions de sécurité pour pouvoir s’envoler, l’avion de combat F-35 a raté l’occasion de paraître devant le monde entier le vendredi 18 juillet dernier. Cette première apparition manquée, qui devait se dérouler en Angleterre, va coûter énormément pour les USA.

Le meeting aérien militaire du Royal International Air Tatoot ou RIAT s’est tenu ce vendredi à Fairford, en Angleterre. Malheureusement pour les Etats-Unis, leur avion de combat F-35 n’a pas pu participer à cette occasion de faire sa première apparition au salon aéronautique de Farnborough, du 14 au 20 juillet.

f35

Le F-35

Selon Lorraine Martin, directrice du programme au sein de Lockheed Martin, le constructeur de l’appareil, le F-35 ne pouvait pas être au rendez-vous, même s’il arrivait à obtenir rapidement l’autorisation de quitter le sol. Cependant, Lorraine Martin est restée positive et espérée que l’avion pourrait rejoindre le Royaume-Uni d’ici quelques jours.

Elle a également déclaré à la presse que la décision ne lui revenait pas mais qu’elle espérait que ce sera le cas. Par ailleurs, elle a précisé que dès l’arrivée des avions, ces derniers participeront le plus activement possible au programme des vols.

Tous les avions F-35 sont pour l’instant restés au sol, car les autorités aux USA ont jugé qu’une enquête doit préalablement être menée concernant l’incendie qui s’est produit sur un des appareils à la fin du mois dernier.

Non seulement l’avion avait déjà subi des retards dus à des soucis techniques, mais en plus, le budget inhérent à la mise au point de l’appareil a atteint les 400 milliards de dollars.

Suite à cet incendie qui a eu lieu le 23 juin, Chuck Hagel, secrétaire à la Défense va faire une descente sur la base d’Eglin (Floride), lieu de l’incident.

Selon Chris Bodgan, Général chargé du programme pour le Département de la défense aux USA, l’enquête suit son cours, mais les éléments de réponses ne sont pas encore concluants.

Pour le F-35, le fait de rater ce RIAT ainsi que le salon de Farnborough pourraient être très embarrassant, dans la mesure où cet évènement devrait être l’occasion de faire ses débuts au niveau international. De plus, l’Angleterre et ses firmes BAE Systems et Rolls Royce sont les premiers partenaires du programme. À l’heure actuelle, le Royaume-Uni possède trois avions basés aux USA, sur lesquels des tests sont effectués, après quoi le gouvernement anglais devrait confirmer sa commande sur les aéronefs.

Lorraine Martin a ajouté que ce salon était la meilleure occasion de débuter, car le Royaume-Uni est le seul à être partenaire de premier plan concernant le programme F-35.

Cette apparition en Angleterre était une importante opportunité pour décrocher de nouveaux marchés pour l’exportation de l’appareil, des contrats indispensables pour abaisser le coût élevé de l’appareil qui a été conçu en collaboration avec dix pays. La Belgique est l’un des pays constituant un client potentiel.

Faire une démonstration sur le F-35 va permettre de rouvrir les discussions concernant les capacités de l’Europe concernant les défenses militaires. Cependant, selon Edward Hunt, consultant au sein d’IHS, il reste incertain que l’avion puisse être prêt pour l’occasion, alors que les enjeux sont de taille.

Autres actualités sur le F-35…

 

 

Category: Actualité avions, aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *