Soukhoï Su-15 : un intercepteur russe

aviation| Avions de chasse
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 20 septembre 2018)
Entré en service en 1967, le Soukhoï Su-15 est un intercepteur russe. Il a effectué son premier vol en mai 1962, a été produit à plus de 1 300 exemplaires pour être retiré du service en 1996. Retour sur le parcours de cet appareil tout-temps de l’URSS.

Comment le Su-15 est né ?

Soukhoï Su-15

A l’origine, il n’était pas question de fabriquer un appareil nommé Su-15. Ce dernier est né de la volonté de Soukhoï à améliorer son Su-9/Su-11. Sur ce modèle, les ingénieurs ont décidé de :

  • Remplacer l’entrée d’air frontale par deux entrées d’air latérales
  • Mettre en place, au niveau du nez, un radar plus puissant de type RP-22 Oryol-D
  • Remplacer le réacteur Lyulka AL-7F-1 par deux réacteurs de type Toumanski R-11F2S-300

A ce stade, le nouvel appareil fut baptisé T-58. Le premier prototype a effectué son premier vol le 30 mai 1962. D’autres tests se sont enchaînés en 1963 et en 1964. Les ingénieurs ont toutefois noté une faible autonomie et décidèrent d’accroître sa capacité interne en carburant.

A partir de 1966, l’appareil fut rebaptisé Su-15 et la production en série fut lancée. Les premiers modèles qui entrèrent en service à partir de 1967 sont les Su-15A, code OTAN « Flagon-A ».

Pour les prochains modèles, d’autres modifications ont été menées au fur et à mesure dans le but d’obtenir des appareils toujours plus performants.

Découvrez aussi :

 

Quelles sont les différentes variantes du Su-15 ?

Su-15

Durant sa période opérationnelle, le Su-15 a été conçu sous sept variantes différentes allant du Flagon-A jusqu’au Flagon-G. Malgré ces changements de nom au niveau de l’OTAN, l’armée soviétique est restée fidèle à son appellation courante qui est le Su-15. Les différentes variantes ayant existé sont :

  • Le Su-15 Flagon-A :

Il s’agit de la version initiale sur laquelle se sont basées les différentes améliorations postérieures.

  • Le T-58VD Flagon-B :

Il s’agit d’une version expérimentale conçue entre 1966 et 1967. Contrairement au modèle de base, le Flagon-B était pourvu de trois réacteurs de sustentation. Ces dernières se situaient dans le fuselage en position verticale. Leur rôle était de permettre à l’appareil d’effectuer des décollages et des atterrissages courts.

  • Le Su-15UT Flagon-C :

Il s’agit d’une version d’entraînement conçu en parallèle avec le Flagon-B. Contrairement à ce dernier, le Flagon-C était doté de turboréacteurs R-13-300, d’un nouveau radar Volkov Taifun ainsi que d’une avionique plus performante. Cette dernière était notamment composée d’un système SAU-58 et d’une liaison de données Vozdukh-1M.

Le premier prototype du Su-15UT a volé en janvier 1969. 10 appareils ont ensuite été conçus avant son lancement officiel en 1971. Sur la version finale, le radar Volkov Taifun a été remplacé par le Taifun-M.

Les modèles produits en série furent rebaptisés Su-15TM Flagon-E.

  • Le Su-15 Flagon-D :

La seule différence de cette version avec la précédente concerne la forme de l’aile de l’appareil qui a été modifiée.

  • Le Su-15T/TM Flagon-E :

Comme dit plus haut, le Flagon-E était équipé d’un radar plus performant, mais pas que. Il affichait également d’excellentes capacités air-sol et était pourvu de réservoirs plus grands.

Avec une vitesse atteignant les 300 km/h, cet appareil détient le record de la vitesse d’atterrissage la plus élevée.

  • Le Flagon-F :

Contrairement au Flagon-E, cette version a reçu une modification de son nez dans le but de résoudre les perturbations des ondes radars lui permettant ainsi d’offrir une meilleure aérodynamique. On l’a également doté de deux pods-canons UPK-23-250, de bombes FAB-250, de paniers à roquettes, de deux paires de R-60 à courte portée et de deux missiles air-air R-98 dans le but d’améliorer ses capacités air-sol.

  • Le Su-15UM Flagon-G :

Le Flagon-G était une version biplace du Flagon-F. En tant que tel, il avait une avionique assez limitée et était dépourvu de radar, mais sa capacité en carburant restait inchangé. Le Flagon-G était surtout destiné aux entraînements.

De 1967 jusqu’à son retrait de service en 1996, un peu plus de 1 300 exemplaires de Su-15, toutes versions confondues, ont été produites. Le dernier pays à l’avoir utilisé est l’Ukraine.

Quelles sont les caractéristiques générales du Su-15 ?

Les caractéristiques du Su-15 ont évolué de variante en variante, mais en général, on retient que :

  • Il est doté de deux turboréacteurs avec postcombustion de type Toumanski R-13-300 dont chacun fournit une poussée unitaire de 70 kN
  • Il affiche une longueur de 19, 56 m, une hauteur de 4, 84 m, une envergure de 9, 34 m et une surface alaire de 36, 60 m²
  • Il affiche une masse à vide de 10 874 kg, avec une masse de carburant de 5 500 kg, une masse avec armement de 17 200 kg et une masse maximale de 17 900 kg
  • Il est dépourvu d’armement internet, mais en externe, il est équipé de deux à quatre missiles air-air, d’autres réservoirs et parfois des pods canons
  • Il atteint une vitesse maximale de 2 230 km/h, une vitesse ascensionnelle de 6 840 m/min, un plafond de 18 500 m et un rayon d’action de 590 km

 

Category: aviation, Avions de chasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *