Lavotchkin La-5 alias le « sauveur en bois de Stalingrad »

 
Avions de chasse

Le Lavotchkin La-5 était un avion de chasse entièrement conçu en bois. Il n’est plus en service, mais au cours de ses années de vol, il a pu se faire une belle notoriété. Ses performances lui ont d’ailleurs valu le surnom de « sauveur en bois de Stalingrad ». Retour sur le parcours de cet avion légendaire soviétique.

Comment le Lavotchkine La-5 a-t-il vu le jour ?

Semion Alexeïevitch Lavotchkin a commencé à trouver un remplaçant au LaGG-3 à partir de 1941, ce dernier étant considéré comme un avion de transition. Il se base sur le modèle du LaGG-3 pour concevoir les premières esquisses du La-5.

Parmi les améliorations majeures apportées, Lavotchkin remplace le moteur en ligne par un moteur en étoile Chvetsov M-82. Vu les différences notables entre ces deux moteurs, le constructeur a dû revoir l’avant du fuselage ainsi que le logement du moteur.

Le LaGG-3 amélioré fit ses premiers essais en vol en mars 1942. L’avion, piloté par Mischenko, atteint rapidement les 600 km/h. Les essais se terminent dès le mois de juin de la même année et la production en série fut lancée. Le nouvel appareil fut d’abord baptisé LaGG-5 pour ne garder que La-5 en référence à son principal créateur.

Quelles sont les caractéristiques principales de cet avion de chasse ?

Quelles sont les caractéristiques principales de cet avion de chasse ?

Le chasseur soviétique La-5 est un monoplace doté d’un seul moteur. Il est entièrement fabriqué en bois et en composites. Le constructeur a choisi d’utiliser des composites pour les pièces fortement sollicitées. Il a opté pour :

  • Du delta-drévésina pour concevoir les longerons et les nervures de compression
  • Du ShPON, une sorte de contreplaqué conçu avec de l’écorce de bouleau, pour revêtir l’appareil

Même si globalement, on ne voyait que de bois, le moteur lui, avait droit à un logement en acier soudé.

Le premier La-5 était pourvu d’un moteur Chvetsov M-82, mais plus tard, il a été remplacé par des versions plus performantes. Cela a donné naissance à une série de La-5.

Outre le moteur qui varie d’une version à l’autre, les autres caractéristiques de base ont été conservées. Ainsi, le Lavotchkin La-5 est un appareil de :

  • 9,80 m d’envergure
  • 8,60 m de longueur
  • 2,60 m de hauteur
  • 17,5 m² de surface alaire
  • 2 605 kg en masse vide
  • 3 300 kg lorsqu’il est pourvu d’armement. Lorsque c’est le cas, l’appareil peut embarquer, en armement interne, deux canons de 20 mm et, en armement externe, deux bombes de 150 kg ou de six roquettes de 82 mm.
  • 3 360 kg de masse maximale

Au cours des premiers essais en vol, l’appareil a facilement atteint les 600 km/h. Une fois retouché et produit en série, il peut atteindre les 648 km/h. Il dispose d’un rayon d’action de 775 km et affiche un plafond de 9 500 km.

L’appareil a été mis en service en 1942 et a opéré durant la Seconde Guerre Mondiale de 1939-1945.

Quelles sont les différentes versions du La-5 ?

Le premier La-5 était pourvu d’un moteur ASh-82 (anciennement M-82) d’environ 1 700 chevaux. Même si avec ce moteur, l’appareil pouvait déjà dépasser le LaGG-3 de 40 km/h de plus et qu’il dépassait aussi le Messerschmitt Bf 109F de 40 km/h, son concepteur jugeait qu’il n’était pas encore assez puissant. D’autres versions furent alors construites à savoir :

  • Le La-5UTI/La-5U : c’était une version biplace d’entraînement mis en service à partir de 1943
  • Le La-5F : ce dernier se démarque surtout pour son design doté d’un dos de fuselage situé derrière le cockpit et abaissé pour permettre une vue à 360°. Ce design a été maintenu pour le modèle suivant.
  • Le La-5FN : c’était une version encore plus puissante sur laquelle on a inséré le nouveau moteur à injection directe, le Shvetsov M-82FN (ASh-82FN). Ce moteur dérive du Wright Cyclone et développe 1 850 ch au décollage.

Il faut savoir que les premiers La-5 ont été construits à partir des LaGG-3 existants. Les constructeurs se contentaient alors d’apporter des améliorations sur le modèle de base. Ce n’est que lorsqu’ils n’ont plus eu de LaGG-3 à modifier que la production en série fut lancée. A partir de là, quelques modifications ont été apportées au niveau du design du chasseur.

En effet, sur le La-5, on pouvait voir :

  • Un pontage arrière du fuselage plus abaissé
  • Un cockpit pourvu d’une verrière pour permettre une vue à 360°

Aussi, vers le début de l’année 1943, les réservoirs de carburant ont été modifiés.

Le La-5 a fait de nombreux prouesses durant la bataille de Stalingrad d’où son surnom de « sauveur en bois de Stalingrad ». En tout, un peu plus de 9 900 appareils ont été conçus et la production a été achevée en 1944.

Le La-5 n’est plus en service de nos jours.

Category: Avions de chasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *