Alexander Lippisch : un homme qui marquera à jamais l’histoire de l’aérodynamique

Les pilotes et les aviateurs

Lorsqu’on parle de l’aérodynamique, le nom d’Alexander Lippisch vient naturellement à l’esprit. Il a toujours brillé à travers ses travaux et sa participation aux projets sur les vols supersoniques.

Destiné à être un pionnier de l’aérodynamique

Né le 02 novembre 1894 à Munich, Alexander Martin Lippisch était entouré d’une famille d’artistes et c’est tout naturellement qu’il se lança lui aussi dans les études à l’école de l’art. A cette période (1915), c’était le début de la première guerre mondiale et il s’est vu offrir l’opportunité d’être cartographe aérien jusqu’en 1918.

Mais Alexender a toujours été un passionné de l’aéronautique. A son adolescence, il avait assisté à une démonstration de vol d’Orville Wright. Jusqu’alors, personne ne se doutait qu’il y avait en lui un génie. Grâce à Wright, Lippisch décida de consacrer le reste de sa vie à des projets en lien avec l’aérodynamique.

A la fin de la première guerre mondiale, Lippisch était engagé au sein de la société Zeppelin. C’est à partir de ce moment-là que ses intérêts pour le concept de l’aile volante se sont réveillés. Dans les années 20 commence alors un plan de recherche qui a  fini par la conception de plus de 50 projets. Les recherches de Lippisch ont fait sa réputation au cours des années 30. Il ne tarda pas à devenir directeur de Rhön-Rossitten Gesellschaft (RRG) qui se spécialise dans l’étude et la fabrication de planeurs. A cette époque, conformément au traité de Versailles, les allemands n’avaient pas le droit de faire des recherches sur les avions à moteur.

Alexander Lippisch : un homme qui marquera à jamais l’histoire de l’aérodynamique

Un véritable génie

Connu pour sa passion pour les avions à aile volante, il a conçu une série de planeurs dans les années 1930, ce qui a finalement conduit à l’introduction de la première fusée du monde.

Pendant la guerre, Lippisch a exploré un large éventail de planeurs et quelques modèles d’appareils basés sur le profil d’aile AVA Göttingen K1253. Ses dernières créations, cependant, concernent les deltas supersoniques et l’utilisation du statoréacteur.

Après la guerre, le Delta DM-1 planeur et le Delta du jet, des conceptions du Dr Lippisch, ont mené directement à la Convair XF-92 et par la suite aux appareils de combat F-102 Delta Dagger et F-106 Delta Dart des États-Unis. Le produit final est devenu le B-58 Hustler.

Des travaux allemands sur les formes de deltaplane, dirigé par le Dr Alexander Lippisch, a conduit à une proposition de l’US Navy en 1947 pour un chasseur intercepteur transporteur. Le projet a été initié par l’équipe de conception dirigée par Douglas Ed Heinemann avec l’objectif de produire un appareil de combat optimisé à capacité de montée élevée et capable d’intercepter les avions ennemis avant qu’ils n’aient atteint leurs objectifs. Ces études ont conduit à une conception qui, plutôt que d’être un delta pur, était un avion sans queue, avec une aile en flèche extrêmement faible.

Alexender a été naturalisé américain en 1956 et décède en Iowa en 1976, à 82 ans. Mais le nom de Lippisch figurera à jamais dans l’histoire de l’aéronautique.

Category: Les pilotes et les aviateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *