Accord militaire entre la Russie et la Chine

Actualité avions| aviation|

La Chine a passé une commande de 24 chasseurs et 4 appareils subaquatiques, auprès de la Russie. Selon un journal national Chinois, cette accord s’est déroulé avant l’arrivé du nouveau président, Xi Jinging, à Moscou. Ce dernier a déclaré qu’il était content, et qu’un accord de cette importance n’a pas eu lieu depuis dix ans.

La commande comportera une cargaison d’avions de chasse Soukhoi Su-35 et 4 sous-marins de type Amour, dont deux seront fabriqués en Russie et les deux autres en Chine.

Chine Russie avion

La Russie conclu un accord avec la Chine

D’après un journal quotidien, représentant du parti communiste, les deux parties ont discuté aussi d’une éventuelle livraison de systèmes de missiles russes S-400, des avions consacrés au déplacement militaire du genre Iliouchine IL-476 (une nouvelle variante de l’IL-76), des appareils de ravitaillement IL-78 et des moteurs Saturn 117S.
La Chine, qui jusqu’ici est considérée comme le plus gros client de l’industrie militaire russe, devient peu à peu indépendante.

Toutefois, elle demeure intéressée par l’apprentissage des innovations technologiques russes, afin de pouvoir révolutionner sa propre industrie.

Actuellement la chine n’a pas encore réussi à développer entièrement des moteurs et des bombardiers chasseurs aussi performants que ceux fabriqués par les russes.
Et dans le même cadre de coopération russo-chinoise, les forces militaires chinoises ont employé en septembre 2012, un porte-avion russe, qui a été conçu pour l’utilisation de la Marine soviétique.

Cependant, Pékin a engendré une certaine inquiétude chez les pays d’à côté, en déclarant avoir décidé d’apporter une augmentation remarquable au niveau du montant consacré aux frais militaire de 2013. Connaissant, la situation tendue, entre les deux pays, le Japon a insisté sur le fait qu’il comptait rester sur ses gardes.

 

Par ailleurs, les représentants chinois ont démontré, lors de leur passage en Russie, qu’il y’a de fortes chances que le bouclier antimissile américain ait un impact sur l’équilibre stratégique, d’après le discours tenu par le vice-ministre russe de la défense Anatoli Antonov. Et il a ajouté, qu’avec leurs alliés chinois, ils gardent un l’œil sur les agissements des USA et de l’Otan, afin de réagir à l’aide d’un système en cours de fabrication, capable d’intercepter les antimissiles en cas de conflit.

Tags:

Category: Actualité avions, aviation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *