2016 : une année créatrice d’emplois pour l’industrie aéronautique et spatiale

Actualité avions

C’est durant une conférence de presse organisée à Paris le 13 avril dernier que le Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) a fait part au grand public son bilan de l’année 2016. Une année plutôt bien réussie surtout en termes de création d’emplois.

Que disent les chiffres ?

Les chiffres clés pour 2016 sont :

  • 60 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires enregistré par l’industrie aéronautique et spatiale soit une progression de 4 % comparé à 2015
  • 42 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires qu’a rapporté l’exportation
  • 73 milliards d’euros : c’est le montant des commandes enregistrées qui accuse néanmoins une baisse de 6, 6 % par rapport à 2015
  • Cinq ans : c’est la durée de production globale des commandes enregistrées

Le bilan par secteur

L'aéronautique a créé 12 000 emplois

Après analyse de chaque secteur de production, le Gifas a pu déterminer que :

  • L’aviation commerciale est plus dynamique que jamais
  • L’aviation d’affaires n’a toujours pas remonté la pente et n’a même pas atteint son niveau de pré-crise de 2008
  • Le segment des hélicoptères est toujours affecté par la chute du marché pétrolier
  • L’aviation militaire, notamment chez Dassault a été rattrapé de justesse par le nouveau contrat qu’il a signé avec l’Inde pour la fabrication de Rafale

Du côté des emplois

A la fin de l’année 2016, la filière aéronautique et spatiale comptait dans les 187 000 emplois. Parmi eux :

  • 10 000 recrutements ont été réalisés afin de combler les postes laissés par les départs à la retraite
  • 2 000 recrutements supplémentaires ont été réalisés pour renforcer les effectifs

Cela signifie que 12 000 emplois ont été créés en 2016 contre 11 000 en 2015.

Pour 2017, environ 8 000 recrutements devraient avoir lieu pour répondre aux efforts menés pour la formation des jeunes.

Category: Actualité avions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *